Sortie de piste et abandon pour Sébastien Loeb au Rallye de la route de la soie

Le pilote français Sébastien Loeb (Peugeot), jusqu'alors leader du rallye-raid Silk Way (Route de la soie), a subi un accident qui a provoqué une légère blessure puis son abandon après la 9e étape remportée lundi par son coéquipier et compatriote Stéphane Peterhansel.

L'Alsacien, détrôné du coup par Cyril Despres au général, a heurté violemment un fossé sur une partie désertique et a gravement endommagé le châssis de son buggy lors de la spéciale disputée entre Urumqi et Hami (nord-ouest de la Chine).

Alors qu'il disposait au départ lundi matin d'une avance confortable de plus d'une heure au général, il s'est fait une "entorse sévère au majeur de la main gauche" qui a provoqué son abandon, a annoncé son équipe.

"J'ai très mal au doigt, je ne peux plus tenir le volant, et je ne me sens pas très bien. Je ne vais pas pouvoir continuer la course dans ces conditions", a déclaré le pilote français.

L'équipe Peugeot avait la possibilité de réparer la voiture, gravement endommagée lors de l'accident, "mais je dois me préserver et me soigner en vue des prochaines échéances", a souligné Sébastien Loeb.

"C'est un trou que je n'avais pas vu. La voiture était endommagée. Et on a dû attendre le camion d'assistance pour pouvoir réparer ça correctement. C'était un jour très long", avait-il déclaré avant cette décision, exténué à son arrivée au bivouac d'arrivée peu avant minuit.

Il s'agit d'une nouvelle déconvenue pour le pilote, nonuple champion du monde WRC qui s'est reconverti dans les rallye-raids et est toujours à la recherche de sa première victoire dans cette discipline.

C'est également un coup dur pour Peugeot, Stéphane Peterhansel, vainqueur du Dakar-2017 et autre tête d'affiche de l'équipe française, étant déjà dans les profondeurs du classement après un accident la semaine dernière.

Seule consolation pour le constructeur tricolore: Peterhansel a remporté l'étape du jour.

Au général, Cyril Despres (Peugeot) est désormais leader et représente la dernière chance de victoire finale de l'équipe française vu les déboires des deux autres favoris initiaux.

"Je ne suis pas du genre à me réjouir des problèmes des autres", a-t-il réagi à l'arrivée. "Sébastien Loeb et son copilote Daniel Elena se sont bien battus depuis le départ du rallye. C'est dommage de s'arrêter comme ça."

Pour autant, Despres, vainqueur de l'édition 2016, ne compte pas ralentir durant les cinq dernières étapes avant l'arrivée finale et promet de continuer à "rouler à un rythme élevé".

Le Silk Way relie jusqu'au 22 juillet Moscou à la cité impériale de Xi'an (nord de la Chine) sur près de 10.000 kilomètres.

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir