Neuville: "J'ai du mal à y croire"

"Depuis que j'ai eu l'occasion de prendre le volant de la Citroën DS3 WRC en essais, je rêvais de la piloter en course", a expliqué le pilote originaire de Saint-Vith, 23 ans. "Ce sera le cas dès le Monte-Carlo et j'avoue que j'ai encore un peu de mal à y croire... La saison 2011 a été très positive, avec deux victoires sur des rallyes aussi mythiques et difficiles que le Tour de Corse et le Sanremo. Il fallait que je franchisse un nouvel échelon et je suis fier que Citroën Racing m'ait accordé sa confiance pour 2012. Je vais tout faire pour m'en montrer digne. Ne pas brûler les étapes, écouter les conseils qui me seront prodigués, comprendre le fonctionnement de l'équipe et de la voiture: telle sera ma démarche lors des prochaines semaines".

Secondé toujours par Nicolas Gilsoul, Thierry Neuville débutera au Monte-Carlo (du 18 au 22 janvier) avant les rendez-vous en Suède, au Mexique, au Portugal, en Grèce, en Argentine, en Finlande, en Allemagne et en Grande-Bretagne. En fonction du déroulement de la saison, les rallyes de France et d'Espagne pourront s'ajouter à ce programme.

Pilote belge de l'année 2001 - devant Jérôme d'Ambrosio - Thierry Neuville s'est révélé en remportant le Citroën Racing Trophy belge en 2009. En 2010, il était engagé en Championnat du Monde Junior (JWRC) sur une Citroën C2 S1600, tout en disputant ses premiers rallyes en IRC sur une Peugeot 207 S2000. Vainqueur du Tour de Corse et du Sanremo 2011, il a été en lice pour le titre IRC jusqu'au dernier rallye.

Neuville suit ainsi les traces de François Duval, dernier pilote belge officiel en WRC, en 2005, également pour Citroën. Duval est le seul Belge de l'histoire à avoir remporté une manche du championnat du monde, lors du Rallye d'Australie.

Belga
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK