Lefebvre empoche le Condroz, Fernémont champion de Belgique sous le déluge

Adrian Fernémont
Adrian Fernémont - © Clément Biais Photographe

Les verdicts sont tombés au rallye du Condroz avec une nouvelle victoire pour le Français Stéphane Lefebvre mais surtout un premier titre de champion de Belgique remporté par Adrian Fernemont. Le pilote namurois, qui a terminé à Huy au pied du podium, est donc sacré champion pour la première fois de sa carrière. 

Alors que Kris Princen, qui était leader du championnat, faisait figure de grand favori, c'est Adrian Fernemont qui a tiré les marrons du feu.  

Le Limbourgeois, champion en titre, a vécu un rallye cauchemardesque, enchaînant les crevaisons. Alors, qu'il espérait encore s'adjuger son 3ème titre national, Princen a été contraint à l'abandon ce dimanche midi après avoir crevé au début de la spéciale d'Ouffet-Clavier. Résigné, le Trudonnaire, alors classé 6ème, a préféré jeter l'éponge. Tout profit pour Adrian Fenemont, qui n'était toutefois pas au bout de ses surprises. Dans la dernière spéciale, alors qu'il n'avait plus qu'à gérer sa 3ème place, le Namurois a à son tour été victime d'une crevaison qui lui a coûté le podium alors qu'au même endroit, le prometteur Sébastien Bedoret, partait à la faute. Une sortie de route du pilote officiel Skoda, auteur d'un excellent ralllye, qui lui coûte la 2ème place. Fernemont termine finalement 4ème derrière les frères De MeviusGuillaume et Ghislain.  Suffisant pour le titre. Un an après avoir été vice-champion, Adrian Fernemont, âgé de 31 ans, devient donc le nouveau champion de Belgique, succédant ainsi au palmarès à...Kris Princen...: "C'est énorme. Je suis super heureux. Le Condroz est un rallye toujours délicat à négocier et je l'ai bien fait, du moins jusqu'à la dernière étape spéciale. Je craignais une crevaison et c'est arrivé dans cette dernière spéciale. Heureusement, Sébastien Bedoret a abandonné au même endroit après avoir fait un tout droit. J'avoue que j'ai eu aussi pas mal de chance avec le retrait prématuré de Kris Princen. J'aurais aimé  gagner ce rallye mais finalement, je me contente de cette 4ème place qui me permet de décrocher ce titre dont je rêve depuis toujours".

L'autre grand vainqueur du weekend est évidemment Stéphane Lefebvre, le nouveau spécialiste du Condroz. Après avoir terminé à deux reprises sur la 2ème marche du podium, le pilote français l'a emporté l'an dernier avant de remettre le couvert cette année et cela avec une Ford Fiesta R5 qu'il découvrait. Originaire de Noeux-les-Mines, dans le Pas-de-Calais, Stéphane Lefebvre a toujours apprécié les rallyes belges et le Condroz en particulier :  "Cela fait deux ans que mon nom figure au palmarès. Je suis le premier pilote étranger à réussir cet exploit et j'en suis très fier.  C'était un rallye du Condroz très difficile vu les conditions avec de la pluie et de la boue. Je pense que mon expérience m'a aidé à l'emporter. Je suis très content du travail réalisé par le team M-Sport. Je découvrais la voiture mais la Ford Fiesta m'a donné entière satisfaction". L'ex-champion du Monde et d'Europe junior WRC réalise donc un joli doublé après avoir rendu une copie parfaite. Lefebvre a dominé l'épreuve d'un bout à l'autre, sans commettre d'erreurs et en se montrant le plus régulier sur des routes particulièrement glissantes. Un nouveau succès mérité pour le Français qui s'impose donc avec une avance confortable de 52" devant Guillaume De Mevius et plus d'une minute sur Ghislain De Mevius. Malgré un manque de rythme, Lefebvre a donc démontré qu'il n'avait rien perdu de son coup de volant.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK