Freddy Loix et....François Duval, têtes d'affiche du Spa Rally

François Duval
François Duval - © WILLY WEYENS - BELGA

On connaît les premières têtes d'affiche du Spa Rallye, 2ème manche du championnat de Belgique qui se déroulera les 18 et 19 mars prochains.

Pour sa deuxième édition, le Spa Rally proposera un plateau de qualité avec la présence de la plupart des ténors du championnat de Belgique (BRC) dont Freddy Loix.

Le Limbourgeois, triple champion de Belgique, s'alignera au volant de la Skoda Fabia R5. Mais "Fast Freddy", qui s'était imposé à Spa l'an dernier, ne sera pas la seule vedette du rallye puisque François Duval sera également au départ mais dans la catégorie "historique".

Le premier pilote belge, vainqueur d'une manche de WRC, retrouvera une Ford Escort RS préparée par Christophe Jacob. La voiture avec laquelle il a notamment remporté les Legend Boucles à trois reprises.

Pour le pilote de Cul-des-Sarts, il ne sera toutefois pas question de régularité, même rapide, la vitesse primera et elle seule a-t-il conclu. Epaulé par son ami de longue date, Anthony Bourdeaud'hui, François Duval veut surtout se faire plaisir et assurer le spectacle...

"Je me réjouis de retrouver Spa et les routes de cette région qui me permettent de m'exprimer pleinement. C'est ici que j'ai commencé les championnats de Belgique. Et puis, il y a toujours une chouette ambiance ici à Spa. J'aime bien cette ville. Je n'avais pas le budget nécessaire pour les legend Boucles mais je l'ai trouvé en dernière minute pour le Spa Rally. Je vais pouvoir me produire devant mes supporters qui n'ont plus trop l'occasion de me voir en action et cela au volant d'une Ford Escort historique", a-t-il confié au micro de la RTBF.

Spa rappelle manifestement d'excellents souvenirs à François Duval... "Effectivement, c'est ici que j'ai commencé à rouler avec la Toyota Celica de mon Père. C'étaient de chouettes expériences et on peut dire que tout a commencé ici".

François Duval va donc rouler sur la Ford Escort avec laquelle il avait remporté les Legend Boucles l'an dernier : "C'est pratiquement la même voiture mais avec un autre moteur, plus coupleux, car celui de l'an dernier tournait à haut régime mais comme il faisait sec, je n'ai pas rencontré de problème. Cela dit, il ne devrait pas avoir de neige cette année mais je trouve que ça pourrait être sympa quand même s'il pouvait y en avoir un petit peu pour pimenter la course".

Outre les conditions, souvent délicates à Spa, François Duval apprécie particulièrement le parcours de cette édition 2016.

"Je pense que ça va être très sympa. Ce sont des spéciales courtes, rapides et techniques. Le seul bémol est que nous allons rouler de nuit, principalement le vendredi mais je n'aime pas trop car on ne voit pas grand chose et le public non plus. C'est vrai que dans le temps, les pilotes roulaient souvent de nuit. L'ambiance y est différente mais personnellement je préfère rouler la journée", a-t-il souligné.

De jour comme de nuit, François Duval sera de toute façon l'homme à battre dans sa catégorie. Un statut qui ne semble pas le perturber. "En effet, mais je ne prendrai pas tous les risques. Ici ce sera 100% chronométré contrairement à Bastogne. Il faudra donc rouler vite. Je suis bien décidé à faire le show et à m'amuser mais sans prendre de risques inconsidérés".

Quant à un retour éventuel en rallye moderne, François Duval préfère botter en touche : "C'est vrai que j'aurais pu m'aligner en rallye moderne ici à Spa mais je dois bien avouer que ça ne me manque pas vraiment et pour être honnête, je n'y ai pas du tout pensé...".

Un parcours rapide et spectaculaire

Le Spa Rally débutera le vendredi 18 mars à 17h45 par la spéciale Show de Saive (8,24 km) et proposera ensuite 2 étapes spéciales avec Herve-Bolland (9,8 km) et La Reid-Becco-Theux (10,45 km) à parcourir à deux reprises.

Le lendemain, le samedi 19 mars, trois passages sont prévus dans les étapes de Stavelot-Wanne-Aisomont (11,61 km), La Gleize-Andrimont (7,46 km) et Winamplanche-Creppe (13,42 km). Les concurrents devront aussi effectuer à deux reprises le parcours Sassor-Polleur-La Clémentine (14,90 km) et à une seule reprise La Gleize-Cheneux (5,09 km).

L’arrivée sera jugée samedi peu après 20h30 au terme de plus de 180 km de spéciale.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK