Des moteurs hybrides en rallyes en 2015?

Jean Todt
Jean Todt - © Belga

Le président de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), le Français Jean Todt, espère qu'en 2015 des voitures à motorisation hybride participeront au Championnat du monde des rallyes (WRC), a-t-il affirmé vendredi à Valence (sud-est) en marge du 80e Rallye Monte-Carlo.

"Le monde change et il n'y aura jamais trop de technologie dans une voiture de course", a affirmé le président de la FIA lors d'une conférence de presse aux côtés de Michèle Mouton, Directrice générale du WRC, et de Michel Ferry, Commissaire général de l'Automobile Club de Monaco (ACM).

Interrogé sur la recherche d'un nouveau promoteur pour le WRC, suite à la récente rupture du contrat avec North One Sport (NOS), M.Todt a expliqué que la FIA ne souhaitait pas "se précipiter" pour trouver un nouveau promoteur "très solide".

"Dans certains cas, une crise peut créer de nouvelles opportunités", a insisté M. Todt, ancien copilote de rallye, pour qui le format actuel du WRC doit continuer à évoluer autour de plusieurs principes de base comme "le rêve et l'aventure, l'endurance et la fiabilité", avec toujours "une réduction des coûts" et si possible des retombées médiatiques plus importantes.

"Il y a trop de rallyes en Europe, il faut arriver à un équilibre 50-50 avec le reste du monde, pour que le retentissement du WRC soit vraiment mondial", a répété M. Todt, qui l'avait déjà dit en juin 2011. Il souhaite aussi renforcer, dans le même temps, le Championnat d'Europe des rallyes (ERC) actuellement moribond.

D'autres grands thèmes du président de la FIA, comme le respect de l'environnement et la sécurité sur les routes, peuvent aussi être traités en rallye, par exemple en continuant à réduire le nombre de pneus utilisés par les concurrents (45 maximum dans ce Monte-Carlo, soit 15% de moins qu'en 2011).

Quant à la campagne de la FIA pour la sécurité sur la route, elle a un nouvel ambassadeur mondial, a annoncé M. Todt: Sébastien Loeb, l'octuple champion du monde des rallyes, qui aura désormais le même statut pour la FIA que son ami allemand Michael Schumacher, septuple champion du monde de F1.


Belga
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK