Adrian Fernémont avec la Skoda Fabia R5 sur quatre épreuves du BRC

La Skoda Fabia R5 d'Adrian Fernémont
La Skoda Fabia R5 d'Adrian Fernémont - © Jérôme Deskeuvre

Après quelques apparitions remarquées en 2016 et 2017 au volant d’une Ford Fiesta R5 du Team Floral, Adrian Fernémont s’alignera cette saison sur la Skoda Fabia R5 SAN Mazuin, couvée par la structure Racing Technology. Le Namurois disputera les quatre rallyes wallons du Championnat de Belgique des Rallyes.

En 2017, le Namurois a fait forte impression à plusieurs reprises, en signant son premier scratch au Rallye de Wallonie ou encore en terminant à une très encourageante quatrième place lors du dernier Rallye du Condroz au volant d’une Ford Fiesta R5. Une voiture qu’il troquera cette année pour la Skoda Fabia R5 SAN Mazuin, avec l’ambition de marquer à nouveau les esprits. Dès le Spa Rally…

Ce sera effectivement notre premier rendez-vous de la saison, annonce Adrian Fernémont. On poursuivra ensuite avec le Rallye de Wallonie, l’East Belgian Rally et le Rallye du Condroz. Avec mon copilote Samuel Maillen, nous espérons ajouter deux courses à notre programme : le TAC Rally et l’Omloop van Vlaanderen. A l’heure actuelle, nous n’avons que très peu de chance d’y participer. Tout dépendra des éventuels futurs sponsors, mais nous y travaillerons fermement."

Pour le duo Fernémont-Maillen, rejoindre le team Racing Technology était l’occasion de mettre sur pied un projet 100% namurois. "Un pilote namurois dans une voiture préparée à Namur, c’est plutôt sympa et motivant, sourit Adrian Fernémont. Etant donné que nous pouvons compter sur le soutien de nombreux partenaires de la région, tout le monde a voulu marcher dans cette même direction. Et puis, le courant est tout de suite très bien passé avec l’équipe et j’ai pu constater son grand professionnalisme pour avoir participé au Rallye-Sprint de Haillot en 2017 avec la Fabia R5. Lors de cette épreuve, je me suis rendu compte que la Skoda était plus difficile à exploiter au maximum que la Ford. Mais elle est aussi plus performante une fois qu’on l’a bien en main. Un temps d’adaptation nous sera donc nécessaire pour en avoir la totale maîtrise et être dans le coup, mais je pense que le choix est judicieux !"

Malgré une très maigre expérience avec sa nouvelle monture, Adrian Fernémont se veut ambitieux. "Spa et l’East Belgian constitueront des séances de test grandeur nature avant nos deux gros objectifs de la saison que sont le Wallonie et le Condroz. Après avoir été troisièmes meilleurs performers du dimanche à Jambes et classés au pied du podium à Huy en présence d’un plateau bien fourni, nous espérons faire un peu mieux. C’est-à-dire finir sur le podium ! Je reste cependant les pieds sur terre car je sais que les ténors du championnat sont difficiles à aller chercher. Cela ne servira à rien de vouloir tenter le diable pour des résultats inatteignables, le but étant de participer à toutes les courses qu’on a prévues."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK