Clément Desalle opéré avec succès

Clément Desalle s'est blessé au genou à Valkenswaard
Clément Desalle s'est blessé au genou à Valkenswaard - © JASPER JACOBS - BELGA

Clément Desalle, notre meilleur représentant en MXGP, s’est fait opérer du ménisque ce lundi matin. Il devrait cependant pouvoir rester dans la course au podium final d’une catégorie MXGP 2019 particulièrement relevée dans laquelle le Slovène Tim Gasjer (Honda HRC) s’est imposé ce week-end au nonuple champion du monde Tony Cairoli (KTM Factory) ,toujours leader du championnat ! "L’opération s’est bien déroulée. Nous sommes rentrés d’Italie hier soir par la route", explique Clément Desalle (Kawasaki Factory) à notre journaliste Gérald Wery. "Direction l’hôpital d’Herentals où travaille mon chirurgien ! J’ai été opéré ce matin. Avec succès ! Heureusement, cette opération ne demande pas une trop longue convalescence et il me reste 5 semaines avant le prochain Grand-Prix à Mantova en Italie. Si tout se passe bien (pas d’infections, ….), je devrais pouvoir revenir en forme et me battre pour le podium !"

Blessé sans tomber !

Clément Desalle a souffert ce week-end lors du quatrième MXGP de la saison. Sur le circuit de Trentino, il a sauvé les points d’une douzième place en première manche avant d’abandonner dans le second débat suite à une chute… et une blessure au ménisque qu’il ne voulait pas aggraver. "C’est arrivé au Grand-Prix de Hollande, la semaine dernière. Je ne suis pas tombé mais je me suis mal réceptionné sur un enchaînement avec tout le poids du corps sur un genou, explique Clément Desalle. J’ai immédiatement compris qu’il y avait un problème, mais j’ai pu terminer deuxième et sur le podium final du Grand-Prix grâce à une infiltration. Après, en Italie, j’ai fait de mon mieux !"

3 Belges dans le top 10

Limitant les dégâts ce week-end en Italie, Desalle a néanmoins perdu la troisième place qu’il occupait au championnat. Le voici sixième ! Par ailleurs, deux autres pilotes belges occupent une place dans le top 10 parmi l’élite mondiale du motocross : le bruxellois Jeremy Van Horebeek (HONDA SRS) cinquième et le malmédien Julien Lieber (Kawasaki Factory) neuvième. L’histoire de Van Horebeek est intéressante : viré de chez Yamaha cet automne, il ne devait plus rouler en Grand-Prix jusqu’à ce que le team privé français avec lequel il a disputé l’enduro du Touquet ne lui propose de disputer le premier MXGP 2019 en Argentine…où il terminera sur le podium !

Depuis, Jeremy se bat aux avant-postes. Avec Desalle, Van Horebeek et Lieber, ce sont 3 chances belges de podium à chaque Grand-Prix. Pour la victoire, cela semble plus compliqué : seul Tim Gasjer à la prise de risque très (trop ?) élevée semble actuellement être le seul (en l’absence du champion du monde en titre blessé, Jeffrey Herlings) à pouvoir rivaliser avec l’italien Antonio Cairoli dont la résistance physique depuis plusieurs années (9 titres) reste un mystère aux yeux de bon nombre de spécialistes. S’il décroche le titre 2019, Cairoli égalera le record de Stefan Everts (10 titres mondiaux).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK