Xavier Siméon grand fan des Diables rouges, du chocolat et de la montagne

Xavier Siméon invité de l'Insta Live RTBF Sport (18h)
Xavier Siméon invité de l'Insta Live RTBF Sport (18h) - © Tous droits réservés

Les Insta Live de la rédaction se poursuivent. Ce mercredi, c’est le pilote moto bruxellois Xavier Siméon, confiné de manière assez stricte dans la principauté d'Andorrequi était notre invité. Notre compatriote de 30 ans apprécie notamment le chocolat, les Diables rouges et la montagne.

La période de confinement

"Je ne suis pas rentré en Belgique. Les règles étaient plus strictes ici, le confinement était à 100%. On peut seulement ressortir un peu depuis 15 jours. On a enfin pu reprendre le sport cette semaine. J'organisais des circuits d'entrainement avec d'autres pilotes, on s'entrainait ensemble à distance. J'ai essayé de m'entretenir (gainage, travail avec élastique), de travailler le cardio. C'était surtout de l'entretien, mais pas vraiment de l'entrainement. La reprise a été dure. Pendant ce temps, j'ai appris à cuisiner des plats diététiques pour garder la forme."

La saison 2020

"Je participe au championnat du monde d'endurance et au championnat électrique cette année. Reprendre la moto aurait été possible sur un petit circuit à Andorre... mais toutes mes motos sont en Belgique. J'ai par contre une séance d'essai prévue début juin en France, j'ai hâte de reprendre le pilotage. C'est difficile, en tant que sportif, d'avancer sans objectif (comme les 24H du Mans ou le Bol d'Or par exemple). Le MotoGP ? Il ne faut jamais dire jamais, mais les choses sont un peu compliquées pour y retourner. J'apprends maintenant à me retrouver en tant que pilote. Le plus important : c'est d'aimer le sport qu'on pratique, même si c'est moins médiatique. Il faut savoir mettre son ego de côté. Si je peux faire encore 10 ans d'endurance moto, je signe des deux mains."

La reprise qui se profile doucement

"Participer à une course virtuelle le week-end dernier, ça m'a plu, j'ai un peu pu retrouver le goût de la compétition du coup. S'il faut passer par le 'sacrifice' d'un huis clos pour organiser les courses, autant le faire. Une fois que la visière est baissée, on se concentre sur la piste de toute façon. Mon idole, c'est Valentino Rossi. C'est plus qu'un honneur d'avoir été sur la même grille de départ que lui en MotoGP."

Voir cette publication sur Instagram

Live Insta - « La Prolongation » avec @xaviersimeon10

Une publication partagée par RTBF Sport (@rtbfsport) le