Virage n°10 en feu, la belle surprise Quartararo et la déception Petrucci

Virage n°10 en feu, la belle surprise Quartararo et la déception Petrucci
2 images
Virage n°10 en feu, la belle surprise Quartararo et la déception Petrucci - © Tous droits réservés

Le onzième rendez-vous de la saison a souri à Andrea Doviziozo qui remporte son 2e succès cette année devant Marc Marquez.

Andrea Dovizioso (Ducati) a remporté le Grand Prix d’Autriche devant Marc Marquez (Honda). Les deux pilotes se sont livrés un fantastique duel et ont fait le spectacle tout au long de la course.

Si l’on pensait que l’Espagnol allait enfin s’imposer en Autriche, c’est finalement l’Italien qui a eu le dernier mot dans le dernier virage du circuit de Spielberg. Un dépassement qui rappel furieusement celui de 2017, où Doviziozo s’était également imposé face à Marquez. Le Français Fabio Quartararo (Yamaha) complète le podium.

 

Le moment clé : le virage numéro dix

2017 et maintenant 2019. Marc Marquez va se souvenir de ce dernier virage encore longtemps. "Un virage que l’on va pouvoir renommer le virage Ducati" commente Pierre Robert.

Ducati remporte pour la 4e fois consécutive le GP d’Autriche sur le circuit de Spielberg depuis son retour au calendrier du championnat du monde en 2016, une épreuve qui se refuse toujours à Marquez. "Je ne pensais pas que je pourrais entrer dans ce dernier virage mais c’était le dernier et je devais absolument essayer", a souligné Andrea Dovizioso, qui, à 33 ans, n’a toujours pas gagné le titre suprême. "Je me sentais incroyablement fort à ce moment et parfois il faut tenter des choses folles", a-t-il ajouté, estimant que "c’est ma plus belle sinon l’une des plus belles" de ses victoires.

Pour Didier de Radiguès, "le moment clé est la réponse du berger Dovizioso à la bergère Marquez en le dépassant à l’endroit précis où l’Espagnol avait tenté de le faire sans succès il y a 2 ans."


Et d’ajouter : "En dehors de Dovi, la bonne nouvelle du jour a été une fois encore le français Quartararo qui termine 1er pilote Yamaha."

Cette victoire est également importante pour Ducati qui n’avait pas gagné depuis le GP d’Italie début juin avec Danilo Petrucci et s’était montré en retrait par rapport à Honda et Marquez lors des dernières courses.

Le coup de cœur : 3 rookies dans le Top 10, mention à Fabio Quartararo

Il avait impressionné tout le monde lors des qualifs en signant le second temps. Il a pris un mauvais départ comme souvent, mais Fabio Quartararo (Yamaha-SRT), a profité de l’accrochage entre Marquez et Dovizioso pour prendre la tête pendant les premiers tours. Mais il a vite été contraint de céder aux assauts de ses deux adversaires revenus dans la course avec un rythme effréné. Cependant, c’est une "mention spéciale pour le Français et pour son week-end" commente Pierre Robert.

"C’était une course incroyable", a souligné le Français, qui a terminé sur la troisième marche du podium. "C’était difficile pour nous avec le pneu tendre à l’arrière", a-t-il toutefois souligné après avoir effectué une grande partie de la course en solitaire devant Valentino Rossi.

Quartararo remonte du coup à la 7e place du championnat du monde, pour sa première saison en catégorie reine, ayant empoché 25 points en deux courses.

"Mention aussi spéciale aussi à Francesco Bagnaia (Alma Pramac Racing) et Miguel Oliveira (Tech3 Racing KTM), 7ème et 8ème de la course" ajoute Pierre Robert.

Peut mieux faire : KTM

KTM, ce n’est pas ça. Pour Pierre Robert, "heureusement qu’Oliveira sauve l’honneur de la marque avec sa 8ème place aujourd’hui. Car pour les autres, ce fut compliqué. Johann Zarco a fini mais ne prend que 4 points et Pol Espargaro a abandonné, tout comme le Malaisien Hafizh Syahrin."

Pour Didier de Radiguès, la mention "peut mieux faire" va "aux compères Miller et Crutchlow qui terminent une fois encore au tapis".

La déception : Danilo Petrucci

Depuis sa victoire au Mugello et sa prolongation chez Ducati pour 2020, Danilo Petruci n’en finit plus de décevoir. "Habitué à se battre pour le top 5, l’Italien termine 9ème de la course et voit Alex Rins revenir sur sa troisième place du classement général. Il va falloir se reprendre", ajoute Pierre Robert.

Prochain rendez-vous : la Grande-Bretagne !

Il ne faudra pas attendre longtemps pour revoir le peloton Moto GP nous offrir du spectacle. Le prochain rendez-vous est prévu dans 15 jours pour le Grand Prix de Grande Bretagne.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK