Sur la lancée du Mugello...

Image d'illustration du MotoGP à Barcelone en 2018
Image d'illustration du MotoGP à Barcelone en 2018 - © LLUIS GENE - AFP

On ne va pas se mentir au Mugello, on a vécu un scénario de fin de course qu’Hitchcock n’aurait pas renié.

Un dernier tour de folie pour une première !

Comme Mika Häkkinen en F1, qui avait dû attendre sept saisons pour monter sur la plus haute marche du podium,(ndlr : en 1997 à Jerez), Danilo Petrucci a enfin goûté pour la première fois au champagne de la victoire après 124 départs.

Une attente interminable était enfin récompensée pour un pilote rarement sous les feux des projecteurs.

Quinze jours plus tard, le Moto GP plante son chapiteau à Barcelone, une bonne habitude perpétuée depuis 1995.

Le Mugello-Montmelo ont un point en commun, depuis deux saisons, c’est la chasse gardée de Ducati.

La saison passée, Jorge Lorenzo a fait coup double : la pole et la victoire.
Ce week-end, Ducati avec Dovizioso et Petrucci pourraient remettre le couvert.

Mais à domicile, Marc Marquez voudra imposer ses vues pour distancer Dovi, son seul adversaire dans la conquête d’un sixième titre en Moto GP.

Marquez, passablement irrité par l’aller-retour se son équipier Lorenzo au Japon, sera encore davantage motivé pour donner la pleine mesure de son talent, mais est-ce bien nécessaire ?

Honda, Ducati, Suzuki ont débloqué leur compteur, ce qui n’est pas encore le cas de Yamaha.

Qui pourrait apporter ce premier succès à la marque au diapason ?

Vainqueur à sept reprises dans la ville de l’architecte Antoni Gaudi, Valentino Rossi voudrait mettre fin à plus de 700 jours sans victoire.

Vinales est loin de la forme affichée lors de son arrivée chez les Bleus…. alors si Quartararo venait combler ce cruel déficit ?

Enfin pour les accessits, il ne faudra pas négliger Alex Rins, actuel troisième du classement provisoire du championnat du monde.

Il y a douze mois, Lorenzo avait fait le vide autour de lui, en reléguant Marquez à plus de quatre secondes. Ce dimanche, on espère une nouvelle empoignade dont ces artistes ont le secret.
Alors vivement dimanche sur le coup de 14.00 !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK