Rossi: "Sans adhérence, sous la pluie, nous n'avons aucune chance"

#JapaneseGP Valentino Rossi : « Sans adhérence, sous la pluie, nous n’avons aucune chance »
#JapaneseGP Valentino Rossi : « Sans adhérence, sous la pluie, nous n’avons aucune chance » - © gp-inside

Valentino Rossi, comme d’ailleurs Viñales, n’a pas passé une bonne journée au Motegi ce vendredi. Le Doctor n’a pu que confirmer à Yamaha les grandes difficultés qu’a la nouvelle M1 à trouver de l’adhérence. Un défaut qu’une piste humide ne peut qu’accentuer. Une frustration d’autant plus grande que, pendant ce temps, et avec le châssis 2016, Johann Zarco s’en sort bien en s’affirmant parmi le top 5. Mais Vale pousse encore un pelus plion sons analyse…

En lisant le classement général, le Doctor diagnostique : « Zarco est un bon pilote sous la pluie. Il est une seconde plus vite que moi et Viñales. Mais ce qui est plus intéressant encore, c’est de comparer les temps des deux pilotes Japonais. Normalement, Nakasuga et plus rapide que Nozane. Ce dernier roule avec la version 2016 et le premier avec le châssis 2017. Et Nakasuga se retrouve à deux secondes de Nozane ».

« La différence est réelle. Nous n’avons aucune adhérence. Que ce soit en entrée ou en sortie de vitrages. On essaie des choses, mais on n’arrive pas à régler le problème. Je ne suis pas à l’aise et je suis lent. Même en accélérant, on patine beaucoup. Ce sont nos défauts déjà sur le sec. La piste mouillée ne fait qu’empirer nos difficultés ».

« Nous sommes en délicatesse et nous ne savons pas pourquoi. L’an dernier, j’étais compétitif sous la pluie. Maintenant, nous avons des problèmes. C’est vraiment étrange et frustrant lorsque vous comparez vos données avec celles de l’an passé. Dans ces conditions, on ne pourra pas faire plus ce week-end. Il faut travailler là-dessus pour 2018 ». A croire que le titre est déjà perdu pour Viñales…

Grégory Hellinx / GP Inside

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK