Rétro MotoGP : Le strike catalan de Lorenzo, dernier acte malheureux d'un champion

Juin 2019, le MotoGP débarque en Catalogne pour disputer la septième manche d’une saison où Marc Marquez impose déjà sa loi. Avec trois victoires et deux deuxièmes places en six courses, l’Espagnol possède déjà une avance confortable sur Andrea Dovizioso.

Mais alors que le pilote de Cervera transforme en or tout ce qu’il touche, son équipier chez Honda traîne la patte en queue de peloton. Jorge Lorenzo, 32 ans et trois titres mondiaux derrière lui, n’est plus ce qu’il était. Après deux années compliquées chez Ducati, il tente de se relancer chez Honda mais la sauce ne prend pas. Le Majorquin n’a pas trouvé le bon feeling avec sa bécane comme en témoignent ses résultats lors des six premiers Grand Prix, toujours au-delà de la 10e place.

Mais arrivé chez lui, en Catalogne, Lorenzo veut à nouveau faire briller son n°99. C’est sur ce circuit qu’il a conquis ses plus beaux succès. Ils sont six au total : un en 250cc et 5 en MotoGP dont le dernier il y a tout juste un an sur Ducati. Quand il ne gagne pas, il reste tout de même protagoniste… comme en 2009 lorsqu’il sort perdant d’un mano a mano magistral avec Valentino Rossi, l’un des duels les plus marquants de l’histoire de la MotoGP.

Lorenzo ne peut pas se soustraire à son destin : sur ce circuit, il doit être protagoniste.

Après les qualifs, les prémisses ne sont pas excellentes : Lorenzo doit s’élancer de la 10e place sur la grille. Les Marquez, Dovizioso, Viñales, Rossi semblent jouer dans une autre catégorie. Mais pour la première fois de la saison, le Majorquin semble pouvoir se mêler à tout ce beau monde. Toujours 10e au bout du premier virage, l’ancien champion du monde retrouve son coup de reins d’antan et multiplie les dépassements. Après un premier tour splendide, il se retrouve en 4e position derrière Dovizioso, Marquez et Viñales.

Lorenzo fond sur les trois hommes et entrevoit cette place sur le podium qui lui manque depuis si longtemps. Il s’apprête donc à lancer son attaque sur Viñales alors que Marquez prend les commandes de la course devant Dovizioso. Un dépassement providentiel.


>>> Retrouvez notre section "Catalogue à la demande" avec les plus grands exploits sportifs belges, et quelques internationaux


Au bout de la ligne droite suivante, la remontée de Lorenzo se transforme en catastrophe. Un dépassement trop osé sur Vinales, un virage trop étroit : l’Espagnol perd l’avant de sa Honda et entraîne trois pilotes dans sa chute : Rossi, Viñales et Dovizioso. Les quatre pilotes sont contraints à l’abandon tandis que Marquez s’envole vers la victoire du Grand Prix… et de la saison.

Ce strike catalan sera l’une des dernières images de Lorenzo en MotoGP. Victime d’une fracture à une vertèbre, il manquera les quatre GP suivants et fera de la figuration en fin de saison. Sa carrière se terminera à Valence avec une 13e place. Une sortie de scène bien triste qui n’effacera pourtant pas les 47 victoires et les trois sacres magiques de cette légende du MotoGP en catégorie reine.

* NB: Après avoir annoncé sa fin de carrière, Jorge Lorenzo a signé un contrat avec Yamaha en tant que pilote d'essai et a reçu une Wild Card pour participer au GP de Catalogne 2020 ... si le coronavirus le permet.