MotoGP Aragon : Quartararo de l'enfer... au paradis

Une semaine après le Grand Prix de France, les pilotes MotoGP remettaient le cap sur l'Espagne pour le dixième rendez-vous de la saison. Sur le tracé de Motorland, les conditions automnales allaient perturber les séances libres du vendredi et du samedi.

>>>> LIRE AUSSI Quartararo évacué en civière après une chute durant les essais libres

Essais libres : les Yamaha dominent...mais Quartararo chute lourdement !

Vendredi, dès la première séance libre, les trois Yamaha s'installent aux...trois premières places. En l'absence de Valentino Rossi, confiné à Tavullia après avoir été infecté par le Covid-19, Maverick Vinales, Fabio Quartararo et Franco Morbidelli dominent la concurrence. Seules, les Honda d'Alex Marquez et Taaki Nakagami peuvent s'accrocher. La Suzuki de Joan Mir et la KTM de Pol Espargaro s'accrochent au wagon. L'après-midi, les Yamaha haussent le ton et relègue le reste du plateau à plus de sept dixièmes. Le ton est donné.

Chez Ducati, aucun pilote ne figure dans le Top 10. Inquiétant ! En soirée, les organisateurs se réunissent et décident de modifier les horaires de la journée du lendemain. Sur une piste trop froide, les risques de chute sont élevés et la dernière séance libre est retardée d'une heure. Sage décision et pourtant...

Les Yamaha gardent l'initiative mais coup de théâtre, le leader du championnat, Fabio Quartararo perd le contrôle de sa machine et est éjecté. Il retombe lourdement sur le sol et glisse dans le bac à graviers. L'image fait froid dans le dos. Après d'interminables secondes, il tente de se relever mais c'est sur une civière qu'il rejoint l'ambulance et l'antenne médicale du circuit. Après ce passage obligé, le Niçois reçoit le feu vert du médecin...mais c'est en s'aidant d'une béquille qu'il rejoint son box.

Le communiqué de l'équipe Petronas se veut rassurant :" Le pilote est ok. Il souffre à la hanche, mais un scanner a confirmé qu'il n'y avait aucune fracture, juste une grosse contusion" Moins de deux heures plus tard, "El Diablo" repart à l'assaut du circuit et termine à deux dixièmes de son équipier, Franco Morbidelli, le plus rapide de cet ultime séance libre !

Les six Ducati en Q1...une première !

Sur ce tracé digne de l'Atlas marocain, les Ducati sont pointées parmi les favorites. Deuxième en 2018 et 2019, Andrea Dovizioso a une carte à jouer au championnat mais échoue lors des séances libres. Pour la cinquième fois de la saison, le pilote de Forlimpoli est obligé de passer par la case Q1. Un examen de passage que l'Italien va rater pour quinze millièmes ! Il termine à la troisième place de cette séance qualificative celle qui lui empêche de jouer une place plus intéressante sur la grille de départ.

Six Ducati mais seulement deux places à prendre... Vainqueur au Mans, Danilo Petrucci se montre le plus rapide. L'Australien, Jack Miller le rejoint pour la Q2. Brad Binder termine à la quatrième place devant l'étonnant Iker Lecuona et Johan Zarco.

>>>> LIRE AUSSI : MotoGP, le classement du championnat

Q comme quatre, comme Quartararo

Décidément, Fabio Quartararo n'est pas un pilote comme les autres. A peine, avait-il quitté l'antenne médicale qu'on le retour en piste...non pas pour faire de la figuration mais pour polariser toutes les attentions. Toujours meurtri par sa chute matinale, le Français a crevé l'écran pendant la qualification.

Son équipier, Franco Morbidelli se met le premier en évidence mais disparaît tout aussi vite des tablettes pour laisser la place à Jack Miller. "El Diablo" monte en puissance et double ses petits camarades pour prendre le pouvoir. Jamais, il ne sera plus inquiété pendant cette session décisive pour la grille de départ de ce Grand Prix d'Aragon.

Quatre poles, neuf fois en première ligne depuis le début du championnat, le pilote Petronas jouera demain une carte importante dans l'optique du titre. A ses côtés, Maverick Vinales et...Cal Crutchlow qui confirme son retour parmi les meilleurs.

Deuxième au championnat, Joan Mir partira de la deuxième ligne et sera une menace réelle pour Quartararo.

Attention aux  horaires inhabituels pour ce Grand Prix. Les courses Moto3 et Moto2 seront à suivre en direct sur Auvio  à partir de 11H50. Le MotoGP sera en direct sur Auvio et Tipik dès 14H30.

Un huitième vainqueur différent ou un nouveau succès pour Quartararo ? Réponse ce dimanche sur le coup de 15H45.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK