Moto GP : Miller remporte le GP de Jerez, Quartararo en chute libre et Bagnaia nouveau leader

Jack Miller remporte un GP de Jerez qu'il a mené de main de maître. Fabio Quartararo a connu de gros soucis avec sa moto et termine hors du top 10. Le Français doit laisser sa place de leader du championnat du monde à Francesco Bagnaia.

Après avoir remporté les deux derniers GP, le Français Fabio Quartararo est en forme et part à nouveau en pole sur le tracé de Jerez devant Morbidelli et Miller.

Leader du championnat, le pilote Yamaha avait remporté le Grand Prix d’Espagne la saison dernière et a donc à cœur de remporter sa troisième course de suite pour accentuer son avance au classement.

Mais le pilote français prend un mauvais départ et se retrouve quatrième. Jack Miller sur sa Ducati fait la bonne opération du départ et mène la meute.

Dès le premier tour, Alex Marquez chute à nouveau, c’est la troisième fois qu’il tombe en trois Grand Prix. Il semble légèrement touché à la clavicule. Brad Binder l’imite quelques virages plus tard et chute également.

Dans le dernier virage du deuxième tour, Quartararo remonte sur le podium en dépassant Francesco Bagnaia.

Une nouvelle chute est à signaler dans le troisième tour. Alex Rins perd l’avant et glisse hors de la piste.

Dans cette fin de troisième tour, Aleix Espargaro prend la cinquième place à Bagnaia et Quartararo dépasse Morbidelli pour remonter à la deuxième place.

Dès le tour suivant, Quartararo passe à nouveau à l’attaque et reprend la tête de la course à Miller.

Aleix Espargaro continue sa remontée et au septième tour l’Espagnol dépasse Bagnaia pour passer quatrième. Mais la bagarre continue entre les deux et au neuvième tour Bagnaia récupère sa position.


►►► À lire aussi : Le podium de Moto3 bouleversé par un strike dans le dernier virage

►►► À lire aussi : Un virage raté, une moto qui s’envole : la chute spectaculaire de Vietti en moto 2


Au dixième tour, c’est Bastianini qui chute mais le pilote italien peut repartir. La lutte pour le podium est intense et Bagnaia est très proche de Morbidelli.

Peu après la mi-course, Jack Miller se rapproche très rapidement de Fabio Quartararo qui semble en difficulté avec ses pneus. Et au bout de la ligne droite, le pilote australien dépasse le Français à dix tours de l’arrivée.

Quartararo ne parvient plus à rester dans le rythme et se fait passer coup sur coup par Bagnaia et Morbidelli.

Le pilote français se fait ensuite doubler par Nakagami, Mir, Espargaro, Vinales, Zarco et Marquez et se retrouve en dixième position.

Devant, Jack Miller continue de faire la course en tête avec près de deux secondes d’avance mais voit tout de même Bagnaia se rapprocher au fil des tours.

L’Italien ne reviendra pas et reste deuxième. Miller premier, Bagnaia deuxième, Ducati réalise la bonne affaire en faisant le doublé. Franco Morbidelli termine troisième et limite la casse pour Yamaha. C'est le premier doublé pour l'écurie italienne depuis le GP de République Tchèque en 2018.

Parti 14e, Marc Marquez réalise un beau GP et termine 9e pour sa deuxième course de la saison.

Fabio Quartararo a connu une deuxième partie de course plus que délicate et termine 13e.

Bagnaia prend la tête du championnat du monde (66 pts) avec deux points d’avance sur Quartararo (64) et 16 sur Vinales (50).

1 images
Jack Miller remporte le GP de Jerez. © Pierre-Philippe Marcou - AFP
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK