Les frères Marquez dominent les essais libres en MotoGP et en Moto2

Vinales devant Rossi
Vinales devant Rossi - © JUAN MABROMATA - AFP

Ce Grand Prix des Amériques s'annonce disputé. À l'issue de la FP2, Marc Marquez a repris les commandes à Austin. Et Johann Zarco a (encore) marqué les esprits.

Le Français, certes, n'a pas remporté la FP2. Celle-ci est revenue à Marc Marquez, auteur d'un 2'04.061 dans son dernier run. Dans son duel face à Maverick Viñales, l'Espagnol a répliqué après le chrono de son rival, ténor de la matinée. Oui, mais il y a eu Johann Zarco.

Alors que tout semblait plié, et que le protégé de Laurent Fellon était dans le top-5, il a réalisé un dernier tour de folie en 2'04.347. Ce qui le positionne tout simplement second au scratch, premier pilote Yamaha, premier satellite et meilleur rookie. 

Quatrième, Valentino Rossi termine sa journée sur une note positive alors qu'il est habituellement en difficulté aux essais. Andrea Dovizioso termine 6ème et premier pilote Ducati, alors que Jorge Lorenzo s'est fait sortir du top-10 par Andrea Iannone dans les ultimes instants. Loris Baz, qui a chuté au virage n°1, est 19ème. À noter que Karel Abraham, également tombé dans les dernières minutes, semblait touché au genou. Nous attendons des nouvelles du Tchèque.

Alex comme son frère, Canet survole la Moto3

La famille Marquez trône aussi en tête de la feuille des résultats en Moto2. Alex, le petit frère de Marc, s'est montré le plus rapide en 2'10.601. Il a dominé assez largement la concurrence. L'Italien Franco Morbidelli, son équipier chez VDS, suit à trois dixièmes. Xavier Simeon (2'11.720) est lui 13e à moins de trois dixièmes du top 10.

En catégorie Moto3, un homme s'est distingué en FP1, et cela s'est confirmé en FP2 : Aron Canet. Ce vendredi, il y avait L'Espagnol et les autres. Dominateur le matin, Canet n'a pas fléchi et termine seul en tête la première journée du Grand Prix des Amériques. Il a imposé son rythme en étant le seul – et de loin – à descendre sous la barre des 2'17. Confortablement installé aux commandes, il a attendu la fin de séance pour améliorer de quelques centièmes, et ainsi claquer un solide 2'16.750. Notre compatriote Livio Loi se classe 23e avec un temps de 2'19.211.

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir