L'abandon de Marquez et la grande première de Rins qui se joue de son idole Rossi à Austin

Rins ouvre son compteur, Rossi y a cru et Marquez abandonne à Austin
Rins ouvre son compteur, Rossi y a cru et Marquez abandonne à Austin - © Tous droits réservés

Le Grand-Prix des Etats-Unis nous a offert son lot de rebondissements : Marquez n'est plus intouchable à Austin, Alex Rins l'a détrôné... et de quelle manière !

Le résumé : Marquez au tapis, Rins bat son idole Rossi

Alors que Marc Marquez s'était isolé en tête après quelques tours seulement, l'Espagnol est parti à la faute. Une erreur au freinage qui a complètement relancé la course. Malgré plusieurs tentatives pour relever et relancer sa moto, Marc Marquez (Honda) a été contraint d'abandonner. Alex Rins (Suzuki) et Valentino Rossi (Yamaha) en ont profité pour nous offrir un magnifique duel pour la gagne. Au final, Alex Rins décroche son tout premier succès dans la catégorie reine devant Valentino Rossi et Jack Miller. 

Le moment clé : Marquez relance le suspens, à lui tout seul...

"La chute de Marquez est la preuve qu'il fleurte toujours avec la limite et que, parfois, ça ne passe pas". Tels sont les mots de notre consultant Didier de Radigues pour résumer le moment clé de ce Grand-Prix des Etats-Unis. Et Pierre Robert d'ajouter : "En début de week-end, Marquez avait déclaré qu'il se sentait moins à l'aise que les années précédentes. Etait-ce prémonitoire?". Quoi qu'il en soit, Marquez est le grand perdant du week-end en ne marquant aucun point au championnat. Il perd la tête du classement général au détriment d'Andrea Dovizioso

Le coup de coeur...

... de Didier de Radigues. "Difficile de ne pas citer Alex Rins qui décroche sa toute première victoire en Moto GP. Coup de chapeau également à Suzuki."

... de Pierre Robert. "La victoire d'Alex Rins en appelle d'autres. Un succès d'autant plus beau qu'il est parvenu à battre son idole de toujours : Valentino Rossi."

La déception du week-end

Cela aurait pu être Jorge Lorenzo, contraint à l'abandon pour un problème moteur, et une nouvelle fois hors des points. Mais pour Didier de Radiguès, la déception du week-end se nomme Cal Cruthlow. "C'est dommage pour Crutchlow car, sans cette erreur, il aurait pu décrocher la 2ème place de ce Grand-Prix." Pour Pierre Robert, la déception est à trouver dans le chef de Johann Zarco. "Il doit se contenter d'une treizième place, loin de son équipier Pol Espargaro et juste devant le rookie Miguel Oliveira.

Dans la catégorie "peut mieux faire", on soulignera l'erreur de Maverick Vinales avec ce départ anticipé. Crutchlow avait été pénalisé pour la même faute en Argentine. Vinales n'a donc pas retenu la leçon.

Next : la première en Europe à Jerez

Après le Qatar, l'Argentine et les Etats-Unis, le Moto GP débarquera en Europe le week-end du 5 mai prochain. Une course remportée par Marc Marquez l'an dernier, devant Zarco et Iannone. 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK