Honda grand favori, la nouveauté CRT

Honda grand favori, la nouveauté CRT
Honda grand favori, la nouveauté CRT - © Tous droits réservés

Honda sera le favori de la saison de moto 2012 qui débute ce week-end au Qatar avec un plateau renforcé de semi-prototypes, qui ne se mêleront cependant pas à la lutte pour la victoire.

L'ensemble des machines qui seront alignées dans la catégorie MotoGP - une petite vingtaine - auront par ailleurs une cylindrée de 1000 cc, comme lors de leur lancement en 2002, et non plus de 800 cc, comme la réglementation le stipulait depuis 2007.

Seront ainsi associées aux machines purement prototypes qui, ces dernières années, ont fait la réputation de Yamaha grâce à Valentino Rossi et Jorge Lorenzo ou celle de Ducati et Honda grâce à Casey Stoner, huit à neuf motos dont le châssis est artisanal mais qui sont propulsées par un moteur issu du Superbike, donc de la série.

Baptisés CRT (Claiming Rule Teams), ces engins seront beaucoup moins onéreux que la location d'une MotoGP classique. Ils pourront utiliser douze moteurs par pilote sur l'ensemble de la saison contre six pour les écuries habituelles et embarquer jusqu'à 24 litres de carburant, contre 21 pour les prototypes.    Avec le départ de Suzuki fin 2011, seuls trois constructeurs historiques des MotoGP, Honda, Yamaha, Ducati, engageront cette saison des motos face à ces nouvelles CRT.

Stoner, roi des essais

Honda, champion du monde en titre grâce à l'Australien Casey Stoner, pourrait bien renouer avec le succès si l'on se réfère aux résultats des essais hivernaux réalisés à Sepang (Malaisie) et à Jerez (Espagne). Sur neuf séances, il a été devant à six reprises.

Stoner et l'Espagnol Dani Pedrosa, économies obligent, seront les seuls pilotes d'usine du premier constructeur mondial cette année, l'Italien Andrea Dovizioso, malgré sa troisième place finale au Championnat du monde, n'ayant pas été conservé. Il a trouvé un guidon chez Tech3, l'écurie française qui lui a confié une Yamaha YZR-M1.

La marque aux trois diapasons, toujours en contrat avec ses deux pilotes officiels (Lorenzo 2e en 2011 et Ben Spies, 5e) a réalisé des résultats très satisfaisants à Sepang et Jerez et devrait, une fois de plus, être le principal adversaire de Honda. Ducati pourrait être de nouveau à la peine même si ses essais hivernaux sont moins désastreux que l'an passé. Valentino Rossi qui n'a pas remporté une seule course en 2011 - une première en 15 ans de carrière - s'est classé au mieux 5e fin janvier lors de deux séances de la première session de Sepang puis s'est placé entre la 6e et la 10e place.

Reste la grande inconnue concernant la place des CRT au sein du peloton. Le Français Randy de Puniet, seulement 16e en fin de saison dernière avec une Ducati privée, semble le grand favori de cette nouvelle catégorie au guidon d'une Aprilia RSV4. Sur un circuit sinueux comme Jerez, il a été classé 13e en concédant moins de deux secondes au tour à Stoner.

Le vétéran américain Colin Edwards, ex pilote d'usine Yamaha, tentera de son coté de faire valoir toutes les qualités du quatre cylindres BMW, placé pour la circonstance dans un cadre Suter tandis que deux jeunes pilotes, le Colombien Yonny Hernandez et l'Espagnol Ivan Silva tenteront de tirer le meilleur de leur Kawasaki-FTR.

AFP

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK