Essais libres MotoGP au GP du Japon: Marquez au-dessus du lot sur l'eau

#JapaneseGP MotoGP FP1: Marquez au-dessus du lot sur l'eau
#JapaneseGP MotoGP FP1: Marquez au-dessus du lot sur l'eau - © gp-inside

La pluie venait juste d’être le quotidien d’un Moto3 qui avait ouvert ce Grand Prix du Japon et elle a immanquablement accompagné un MotoGP qui lui a succédé sur la piste du Motegi. Un plateau privé de Miller blessé suite à un accident en trial et de Folger déclaré inapte pour raison médicale, l’Allemand souffrant d’épuisement. Deux forfaits qui permettaient à deux Japonais de jouer à domicile : Aoyama et Nozane qui rejoignaient donc Nakasuga, invité officiel Yamaha, sur la feuille des temps.

On rappellera qu’il reste 100 points dans un championnat composé d’un trio de tête réunis en 28 points. Aucune faute n’est donc permise, et surtout pas une mauvaise chute, sur ce tracé japonais mouillé, des conditions dont goûte peu un des prétendants au titre : Viñales.  

La première référence était signée par Barberá en 2’00.685, devant le même Viñales et les frères Espargaró, Pol avec la KTM devançant l’aîné Aleix sur l’Aprilia. Viñales faisait ensuite mentir les pronostics en se portant en tête au terme du premier quart d’heure en 1’58.989 avant que Márquez ne hausse le ton et 1’58.303. Tito Rabat chutait. En 1’58.499, Petrucci se rappelait au bon souvenir de tout le monde et s’inscrivait à la seconde place et la première parmi les Ducati. Ceci juste avant que sa GP17 refuse d’aller plus avant dans la séance !

Rossi était alors onzième devant un Smith confirmé pour 2018 chez KTM. Dovizioso était un très discret quinzième et Lorenzo huitième. Pedrosa retrouvait l’enfer en se montrant impuissant à faire monter ses pneus en température sur le bitume détrempé. Dernier, il était à plus de cinq secondes de son équipier Márquez qui signait un intimidant 1’56.349 à une demi-heure du but. Viñales, deuxième, était rejeté à presque deux secondes…

Dovizioso se réveillait en signant un 1’58.177 qui nous offrait un trio de tête équivalent à celui menant le championnat. A l’entame du dernier quart d’heure, Redding et Iannone repoussaient Viñales à la cinquième place, juste devant le pigiste de chez Tech3 Nozane.

A cinq minutes du but, Crutchlow en perdition accrochait Lorenzo et les deux hommes s’expliquaient dans le bac à graviers du virage 8 sur les circonstances de l’accident. Loin de ces considérations, Márquez portait son avantage en 1’55.418.  Iannone tombait au même virage 8 quelques instant plus tard. Rins s’y mettant aussi, la fin de cette séance tournait à l’aigre pour Suzuki.

Márquez terminait sa démonstration en tête devant Aleix Espargaró, Redding et Lorenzo quatrième malgré son infortune, devant Dovizioso cinquième. Zarco était sixième et premier Yamaha devant Crutchlow et Rins. Viñales est neuvième devant Smith. Rossi est dix-neuvième.  

Grégory Hellinx / GP Inside

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK