Départ retardé, 50e succès pour Marquez et les Yamaha à la traîne en Tchèquie

Départ retardé, 50e succès pour Marquez et les Yamaha à la traîne en Tchèquie
Départ retardé, 50e succès pour Marquez et les Yamaha à la traîne en Tchèquie - © Tous droits réservés

Le dixième rendez-vous de la saison a une nouvelle fois souri à Marc Marquez qui a décroché son 6e succès de la saison, son 50e en Moto GP.

Ce ne sont pas les 40 minutes de retard qui l’ont perturbé. Peu importe les situations, il a pris l’habitude de dégoûter la concurrence. Pour la 6e fois cette saison, Marc Marquez s’est imposé au terme d’une course qu’il aura parfaitement controlée. Revivez les meilleurs moments de la course en 140 secondes !

Le moment clé : le départ retardé

Alors que le départ était annoncé à 14H, ce n’est que 40 minutes plus tard que les pilotes ont pu s’élancer. Un gros orage s’est en effet abattu sur la piste avant la course Moto GP. Ne sachant quels pneumatiques chausser, la direction de course a décidé de retarder le départ. "C’était certainement une bonne décision pour la sécurité", commente Didier de Radiguès. "Mais cela a fortement déterminé le déroulement du Grand-Prix". Pierre Robert d’ajouter : "Un autre moment clé, c’est lorsque le patron de l’équipe Honda, Alberto Puig, est venu au muret pour demander à Marquez d’en remettre une couche. Au tour suivant, l’Espagnol avait déjà plus d’une seconde d’avance".

Le coup de coeur : Jack Miller

Troisième sur le podium aux côtés de Marquez et Dovizioso, Jack Miller confirme qu’il est en très grande forme. "Il ne sera pas pilote officiel Ducati en 2020, mais cela ne l’empêche pas de briller", déclarait Pierre Robert. Le pilote australien a décroché son deuxième podium de la saison. Pour Didier de Radiguès, "Jack Miller termine de convaincre Pramac qu’il mérite les derniers 'détails' demandés dans son futur contrat".

Peu mieux faire : Yamaha à la traîne

Chez Yamaha, on cherche toujours à emboiter le pas à la concurrence. Première Yamaha à Brno : la numéro 46 de Valentino Rossi (sixième). Fabio Quartararo a quant à lui terminé septième, Maverick Vinales seulement dixième et Franco Morbidelli a été contraint à l’abandon. "Les Yamaha ne sont toujours pas à la hauteur de leurs concurrentes. Il reste à espérer que les essais de ce lundi à Brno apportent des solutions".

La déception : Danilo Petrucci

Danilo Petrucci a coupé la ligne en huitième position. "Il n’a jamais pu se mesurer avec les meilleurs", soulignait Pierre Robert. Et Didier de Radiguès d’ajouter : "On a pu s’apercevoir qu’il était encore loin du compte sur piste sèche".

Prochain rendez-vous : l’Autriche !

Il ne faudra pas attendre longtemps pour revoir le peloton Moto GP nous offrir du spectacle. Le prochain rendez-vous est prévu dès le week-end prochain à Spielberg, en Autriche.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK