Moto3 : Barry Baltus boucle au Portugal...

Un dernier Grand Prix en Moto3 pour Baltus à Portimao.
Un dernier Grand Prix en Moto3 pour Baltus à Portimao. - © Ronny Lekl - gp-photo.de

L'apprentissage du mondial s'est achevé pour Barry Baltus au Portugal. Le pilote termine sa première saison au niveau mondial en Moto3. Dès ce jeudi, il mettra le cap sur Jerez de la Frontera pour faire connaissance avec sa nouvelle équipe RW Racing GP.

En 2021, il poursuivra l'aventure...en Moto2 au guidon d'une NTS.

Une dernière à la porte des points...

Le circuit de Portimao était un tracé inédit pour la quasi totalité des pilotes Moto3. En Algarve, Barry Baltus espérait inscrire ses premiers et derniers points en Moto3.

Notre compatriote revient sur ce week-end lusitanien et sur ce tracé qu'il a visiblement apprécié :"C'était un circuit amusant. C'est la première fois que je roulais sur un tracé aussi vallonné . C'est très impressionnant sur la moto. J'étais tout de suite dans le coup dès les essais libres du vendredi matin. Le lendemain, nous avions une bonne stratégie et nous sommes passés directement en Q2, c'était parfait. En qualification, ça a été un peu plus mitigé mais j'ai réussi ma meilleure qualification de la saison à la treizième place."

Une prestation qui devait donner de bonnes sensations à Barry d'autant que plusieurs de ses adversaires mieux placés que lui sur la grille devaient purger une voire deux pénalités en course.

Après un warm-up compliqué, il enchaîne :" En course, j'ai réussi un excellent départ et les cinq premiers tours, j'étais dans le rythme des meilleurs. Mais soudainement, j'ai un peu paniqué, j'ai perdu les pédales et j'ai reculé pour finalement terminer à la seizième place. ce n'était pas vraiment le résultat que j'espérais. Je voulais marquer des points. maintenant, c'est fini, il faut tourner la page. Place au Moto2, ce sera plus compliqué. Ce sera probablement plus difficile encore et j'ai hâte de découvrir la Moto2."

Livré à lui-même en raison de la pandémie, le pilote Zélos/Classic 21 évoque des moments difficiles pendant la saison :" Ca a été une saison très dure. Je m'attendais à mieux. Tout seul pendant trois semaines, c'est difficile à gérer. Des pilotes habitués au mondial m'ont confié avoir vécu des situations pénibles. A cette situation particulière, il faut ajouter la succession  des Grands Prix. Plusieurs fois, nous avons disputé trois courses consécutives en l'espace de deux semaines, c'était chaud. Le positif est que je ne suis pas dernier rookie même si ce n'est pas ce que j'espérais au départ du Grand Prix d'Espagne en juillet."

Le regard déjà tourné vers 2021...

Dès ce jeudi, Barry Baltus va mettre le cap sur l'Andalousie pour deux journées de test au guidon de la NTS Moto2. Dans la catégorie intermédiaire, il pense pouvoir davantage s'exprimer compte-tenu de sa morphologie.

Il l'explique avec une pointe d'humour :" Je suis monté sur la balance et par rapport à mon équipier suisse, Jason Dupasquier, elle renseignait treize kilos de plus que lui.(sourires) Alors, ça fait être plus facile en ligne droite mais plus sérieusement, c'est un championnat très relevé. Les pilotes rêvent de MotoGP, ce ne sont pas des rigolos (sic) et je serai toujours à 16 ans le plus jeune pilote du plateau. Je devrai aborder le championnat sans stress. Je me réjouis de rouler à Jerez. Tout va être nouveau pour moi. Il y a deux roues et un moteur (re-sic), mais il y a beaucoup de choses autour que je dois découvrir. Ce sera amusant. La moto a du potentiel.

 Le Néerlandais Bendsneyder a marqué des points lors des cinq derniers Grands Prix. Je prendrai le temps pour comprendre la moto. Je ne dois pas me précipiter. Ensuite, il y aura encore d'autres tests à Jerez en début de saison puis, ensuite, au Qatar. Mais avant mon départ pour Doha, j'irai encore en Espagne pour m'entraîner pour être prêt pour ce nouveau challenge."

Barry est impatient de monter sur sa nouvelle moto mais pense aussi à son prochain retour en Belgique :" Quand je rentre à la maison, je prends une semaine de repos. Ca fait trop longtemps que j'ai quitté la maison et je serai content de retrouver mon petit village."

Juste une question d'équilibre...

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK