Romano Fenati licencié suite à son geste fou au GP de Saint-Marin

Le pilote italien de moto2 Romano Fenati (Kalex), suspendu pour deux courses par la Fédération internationale de motocyclisme (FIM), pour avoir failli faire tomber son compatriote Stefano Manzi (Suter) en attrapant la poignée de ses freins au 24e tour, dimanche au Grand Prix de Saint-Marin, ne disputera plus aucun Grand Prix cette saison, ni peut-être jamais plus. Il a en effet été licencié par Marinelli Snipers Team, et devrait voir son futur contrat avec MV Augusta également rompu.

"Marinelli Snipers Team met fin avec effet immédiat au contrat du pilote Romano Fenati pour son comportement antisportif, dangereux et dommageable", peut-on lire dans le communiqué. "Son action irresponsable a mis en danger la vie d'un autre pilote et ne peut être excusée de quelque manière que ce soit. Il ne participera plus à aucune course avec l'équipe Marinelli Snipers".

Fenati occupait la 19e place du classement de Moto2 avec 14 points.

Deuxième du championnat de Moto3 la saison passée, il n'avait pas encore montré grand chose en Moto2.

Le pilote italien a sérieusement compromis son avenir à Misano.

Giovanni Castiglioni, le patron de MV Agusta, où il avait déjà signé pour la prochaine saison, a en effet déclaré sur son compte Isstagram qu'il n'avait jamais vu d'incident "pire ou plus triste, dans une course de moto. En ce qui concerne son contrat et son futur poste de pilote pour MV Agusta en Moto2, je m'y opposerai de n'importe quelle manière afin de l'en empêcher. Cela n'arrivera pas, il ne représente pas les vraies valeurs de notre entreprise."

Si beaucoup estimaient insuffisante et même dérisoire, le suspension de deux Grand Prix, il semble à présent que Fenati risque de ne pas recourir de sitôt.

"Je ne sais pas comment j'ai réussi à ne pas chuter", a de son côté réagi Manzi. "C'est difficile de pardonner un tel geste, quand un pilote tente de tuer son rival à 200 km/h", a-t-il ajouté.

Fenati s'excuse

"Ce matin, avec un esprit clair, j'ai l'impression que je sors d'un cauchemar", écrit Fenati, 22 ans, au lendemain de son geste insensé: il a actionné le levier de frein de Stefano Manzi en pleine ligne droite. Les images ont fait le tour du monde depuis sur les réseaux sociaux.

Son contrat est terminé avec effet immédiat, "en raison de son comportement anti-sportif, dangereux et dommageable", a expliqué lundi son écurie, le Marinelli Snipers Team, dans un autre communiqué.

"Avec des regrets extrêmes, nous devons prendre en compte le fait que cet acte irresponsable a mis en danger la vie d'un autre motard et qu'aucune excuse ne peut être suffisante", ajoute l'écurie.

"J'ai fait un geste honteux et je ne me suis pas comporté en homme. Un homme aurait terminé la course (sans faire ce geste) et serait allé à la direction de course pour obtenir réparation de l'incident précédent", ajoute Fenati pour se justifier.

"Je n'aurais pas dû répondre à une provocation", explique Fenati. "Une image horrible de moi et de mon sport en sont ressorties. Je ne suis pas comme ça, les gens qui me connaissent le savent".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK