Bagnaia champion en Moto2, Martin titré en Moto3

Bagnaia champion en Moto2, Martin titré en Moto3
Bagnaia champion en Moto2, Martin titré en Moto3 - © Tous droits réservés

Les titres mondiaux ont été attribués en Moto2 et en Moto3, ce dimanche sur le circuit de Sepang.

L'Italien Luca Marini (Kalex) a remporté son premier Grand Prix en catégorie Moto2, et son compatriote et équipier Francesco Bagnaia, 3e, a été sacré champion du monde dimanche sur le circuit de Sepang.

Avec 32 points d'avance au classement des pilotes sur son dauphin portugais Miguel Oliveira (KTM), 2e de la course, et une manche encore à disputer, il ne peut plus être rejoint.

L'Espagnol Jorge Martin (Honda) a accroché une septième victoire cette saison et a validé le gain du titre en catégorie Moto3.

Avec 26 points d'avance au classement des pilotes sur son dauphin italien Marco Bezzecchi (KTM), 5e de la course, et une manche encore à disputer, il ne peut plus être rejoint.

"C'est incroyable, je ne m'y attendais pas", a commenté Martin, qui jouait sa première balle de match ce week-end avec douze et vingt points d'avance sur ses premiers poursuivants au départ du GP.

"Ça a été une course dure, je voulais absolument m'échapper, a-t-il poursuivi. J'ai travaillé toute ma vie pour cela. Maintenant je suis au sommet, c'est génial !"

La course était pourtant loin d'être gagnée pour Martin, parti en pole position mais 10e seulement après cinq tours. Le pilote de 20 ans est remonté en deuxième place au 8e tour, pour s'échapper en tête à quatre tours de l'arrivée.

Bezzecchi semblait alors encore en position de prolonger le suspense jusqu'à l'ultime manche de la saison, le 18 novembre à Valence, mais celui-ci a rétrogradé trop loin dans les deux derniers tours pour demeurer dans la course au Championnat.

Outre ses sept victoires (Qatar, Amériques, Italie, Pays-Bas, Allemagne, Aragon et Malaisie), Martin affiche deux autres podiums à son palmarès cette saison (3e en Autriche, 2e à Saint-Marin) et surtout onze pole positions, sa spécialité.

Il a fait ses débuts dans la catégorie en 2015, pour monter pour la première fois sur le podium en République tchèque l'année suivante (2e).

Le natif de Madrid s'est véritablement révélé en 2017 avec son équipe actuelle, Del Conca Gresini Moto3, s'offrant neuf podiums, dont une victoire lors de l'ultime manche, neuf pole positions et la 4e place au classement des pilotes.

La saison 2018 n'a pas été simple pour lui, ponctuée par les abandons (Espagne, France, Catalogne) et surtout une fracture de la main gauche lors des essais libres 1 du GP de République tchèque, qui l'a privé de cette course.

L'an prochain, il évoluera en Moto2, la catégorie supérieure, au sein du team Red Bull KTM Ajo.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK