"Les 24H pour la gagne ? Sans hésiter"

Bertrand Baguette
Bertrand Baguette - © IndyCar - Ron McQueeney

Une fois les 500 Miles d'Indianapolis derrière moi, je suis revenu en Belgique où j’ai enchaîné les réunions avec le RACB et Aspria, histoire d’établir le "plan de guerre" pour pouvoir faire d’autres courses cette saison.

Retour à la réalité, c’est assez dur, mais c’est comme ça ! J’espère pouvoir retourner aux Etats-Unis assez vite, histoire de montrer à tout le monde que je peux gagner à Indy, mais que je peux gagner ailleurs aussi. On verra ce qu’on arrive à trouver.

Mercredi, je m’envole pour l’Italie. J’ai été engagé par l’usine Dallara pour développer le simulateur Indycar. Ils ont tout un bâtiment uniquement dédié à ça, il y a quinze ingénieurs qui travaillent dessus à temps plein. Le but, c’est de développer un simulateur qui intègre les performances de la voiture sur ovale et sur routier. Une fois qu’il sera au point, ils l’exporteront en Amérique d’où il ne bougera plus.

2012 sera une année importante pour l’Indycar : il y a une nouvelle voiture qui arrive, développée par Dallara en Italie. J’espère être le pilote choisi pour participer au développement. Malheureusement, nous sommes deux pilotes en lice pour ce poste, et mon concurrent n’est autre que Dan Wheldon, le… vainqueur des 500 Miles ! Ça s’annonce donc assez dur. Quoi qu'il arrive, j’espère être sur la grille de départ en 2012 et saisir ma chance, histoire de disputer un championnat complet.

Pour les semaines et les mois à venir, c’est encore assez flou, on ne sait pas encore ce qu’on va faire. On travaille fort là-dessus. Je suis vraiment "braqué" Indycar, c’est là-bas que je prends mon pied. On l’a encore prouvé à Indy, j’ai vraiment la capacité de faire un championnat complet, de me montrer et de gagner des courses !

D’ici la fin de l’année, j’aimerais également faire deux - trois courses en Belgique, mais il n’y a encore rien de sûr, rien de signé. La plus belle course ici c'est les 24 Heures de Spa, si je pouvais avoir une bonne voiture capable de jouer devant, je n’hésiterais pas…

A bientôt,

Bertrand Baguette

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK