IndyCar : Alex Palou remporte le Grand Prix d'Alabama, Romain Grosjean dans le Top 10 pour sa première

L'Espagnol Alex Palou a remporté dimanche le Grand Prix d'Alabama, première manche de la saison d'Indycar aux Etats-Unis, devant l'Australien Will Power et le Néo-Zélandais Scott Dixon, sextuple champion de la discipline.

C'est la première victoire du jeune Catalan (24 ans) en Indycar, dans sa monoplace engagée par le Chip Ganassi Racing. Il a parfaitement géré sa course face à deux poids lourds de l'Indycar, Power et Dixon. Il avait déjà été brillant pendant les essais d'avant-saison et court dans l'une des meilleures écuries d'Indycar.

Les trois pilotes français engagés, Sébastien Bourdais (cinquième), Simon Pagenaud (douzième), champion 2016, et Romain Grosjean (dixièmee), débutant en Indycar après avoir arrêté la F1 fin 2020 sur un gros accident à Bahreïn, sont tous rentrés dans le Top 12 et donc les points.

Cette course a débuté par un énorme carambolage, dès le 1er tour, provoqué par un tête-à-queue de la monoplace de Josef Newgarden dans le peloton, après être sorti des limites de la piste et avoir brièvement roulé dans l'herbe.

Plusieurs pilotes ont été éliminés et la course a alors été neutralisée pendant dix tours. La suite a été moins agitée avec comme leaders, le plus souvent, Palou ou le Mexicain Pat O'Ward, parti en pole position, au gré des passages aux stands.

Pagenaud, dans sa monoplace de l'écurie de Roger Penske, n'a jamais pu se mêler à la course en tête. Il a remporté en 2019 les fameux 500 Miles d'Indianapolis et figure parmi les principaux prétendants au titre.

Dixon, le champion sortant, va chercher cette saison à égaler le record de sept titres établi par le légendaire AJ Foyt, avec dans son équipe une autre superstar du sport auto américain, Jimmy Johnson, septuple champion de Nascar, qui à 45 ans a eu un peu de mal à tenir la distance dimanche.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK