Alesi, un "danger" pour les autres ?

Jean Alesi
Jean Alesi - © AFP

L'ancien pilote de Formule 1 Jean Alesi a expliqué ce mercredi dans un entretien à Radio-Canada qu'il n'excluait pas de ne pas courir les célèbres 500 Miles d'Indianapolis en raison du net manque de puissance de son moteur Lotus.

L'Avignonnais de 47 ans a même assuré qu'il présentait un danger pour les autres pilotes à cause du manque de vitesse de sa voiture sur le "Brickyard", le circuit ovale de l'épreuve reine de la série nord-américaine IndyCar.

Il a confié sa frustration mercredi après avoir terminé la 5ème journée d'essais libres à la 29ème place sur 30 avec une vitesse maximale de 205,3 miles par heure (soit 330,4 km/h). Un gouffre le séparait en effet des 215,5 mph (346,8 km/h) du 28ème classé, le Vénézuélien EJ Viso, et encore plus des 222,7 mph (358,5 km/h) du leader, le jeune américain de 21 ans Josef Newgarden.

"Malheureusement, ce moteur ne nous permet pas du tout d'être compétitif, a expliqué Jean Alesi, pilote pour l'écurie Fan Force United. Je me rends compte que le niveau de performance du moteur n'est pas acceptable car on n'arrive pas à être proche du dernier (NDLR : EJ Viso). Je ne sais pas si Lotus va amener un moteur un peu différent mais aujourd'hui, ça ne va pas."

Le Français n'avait pas pris la piste mardi pour la 4ème journée d'essais libres car, a-t-il dit, "on ne peut pas travailler avec un moteur comme ça".

"On est même dans des situations dangereuses parce que, avec de telles différences de vitesse, je suis un danger sur la piste pour les autres pilotes. C'est un problème. Il faut que tout le monde se rende compte qu'on ne peut pas continuer comme ça", a-t-il aussi confié à Radio-Canada.

A la question de savoir s'il pensait jeter l'éponge étant donné les conditions, l'Avignonnais a répondu : "Ce n'est pas impossible".

"Le matériel que j'ai est vraiment trop lent, je pense surtout au moteur. On va voir s'il y a quelque chose de mieux qui arrive d'ici aux qualifications. Sinon on arrêtera. J'ai de l'espoir mais la réalité des choses en ce moment c'est que ça ne va pas."

Le pilote Français a par ailleurs avoué que son écurie avait temporairement été autorisée par les organisateurs "à mettre plus de boost moteur" lundi quand il a atteint dépasser la barre des 210 mph, ce qui lui a permis de compléter le programme d'orientation des débutants ("rookies"), un sésame indispensable.

Les qualifications aux 500 miles d'Indianapolis auront lieu samedi et dimanche. La 96ème édition de la course est prévue le dimanche 27 mai sur 200 tours de cet ovale de 4 km, devant 400.000 spectateurs.

Jean Alesi a pris part à 201 Grand Prix de Formule entre 1989 et 2001 pour six écuries, dont Ferrari. Depuis, il a participé à la série allemande de voiture de tourisme DTM, à la série Speedcar Series et aux 24 heures du Mans (2010).

 

AFP

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK