Vettel, trahi par sa Ferrari : "J'ai percuté violemment le mur, je n'avais plus aucun contrôle"

L'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) est la première véritable victime de ces deux semaines d'essais hivernaux. Pour une raison encore inconnue (un problème est apparu à l'avant-gauche de la voiture), le quadruple Champion du Monde a perdu le contrôle de sa SF90 et est allé percuté un mur de pneus à pleine vitesse. Il en est heureusement sorti indemne.

"Pour l'instant, on n'en sait pas beaucoup plus que vous, a révélé Sebastian Vettel en conférence de presse ce midi. J'arrivais dans le virage N.3, et je n'aurais rien pu faire pour éviter l'impact. Je n'avais plus le contrôle de la voiture, et j'ai terminé dans le mur. On essaie à présent de comprendre ce qu'il s'est passé, mais ce serait plus facile si la voiture n'avait pas percuté le mur, puisque les dégâts sont du coup plus nombreux, comme vous pouvez l'imaginer ! Nous devons donc être très prudents pour bien identifier le problème, tout le monde est concentré là-dessus, ici comme à Maranello."

"On a accumulé beaucoup de kilomètres la semaine dernière, mais notre objectif, chaque jour, c'est de boucler le programme qu'on s'était fixé, a repris le pilote Ferrari. On avait prévu de parcourir ce matin plus que ces quarante tours au final. Ce n'est pas idéal, on perd du temps, mais maintenant, il est important de comprendre ce qu'il s'est passé exactement. J'ai percuté le mur assez violemment, et je pense que la technologie et le mur ont rempli correctement leur boulot, la voiture aussi, même si après l'impact, elle était assez endommagée. C'est ce qui rend difficile de comprendre ce qu'il s'est passé avant l'impact."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK