Vettel, pénalisé et furieux, affiche son mécontentement avec un geste symbolique

Sebastian Vettel (Ferrari) a passé la ligne d’arrivée du Grand Prix du Canada en premier mais il a dû abandonner la victoire à Lewis Hamilton (Mercedes) en raison d’une pénalité de 5 secondes.

Au 48e tour, Vettel s’est loupé dans un virage. Il a fait un détour par le gazon avant de revenir en piste. Dans sa manœuvre, il a légèrement tassé Lewis Hamilton. Les commissaires ont estimé que ce mouvement devait être sanctionné.

"Non les gars, pas comme ça. Sérieusement, il faut être totalement aveugle pour penser que tu peux aller dans le gazon et ensuite contrôler ta voiture. Je suis chanceux de ne pas avoir heurté le mur. Où est-ce que j’étais censé aller ? C’est un monde de fou", a réagi Vettel la ligne à peine franchie.

L’Allemand a même pensé à boycotter le podium avant de revenir à de meilleurs sentiments. Il a tout de même symboliquement déplacé le panneau N.1 du vainqueur devant l’espace logiquement réservé à sa monoplace.

"Je dois reconnaître que Lewis était un peu plus rapide pendant la course. Mais nous avons réussi à rester devant. Pour le reste (l’incident et la pénalité), demandez aux gens ce qu’ils pensent", a déclaré le pilote Ferrari.

Hamilton a ensuite été sifflé par le public et Vettel est directement intervenu pour dire demander aux spectateurs d’arrêter. "Il n’en peut rien. Les seuls qu’il faut siffler ce sont les commissaires", a ajouté l’Allemand avant de quitter le podium.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK