Verstappen s'impose en Autriche après un somptueux duel avec Leclerc

Max Verstappen (Red Bull) a remporté le Grand Prix d'Autriche de F1. Le Néerlandais a devancé Charles Leclerc (Ferrari). Valtteri Bottas (Mercedes) a complété le podium. Sebastian Vettel (Ferrari) et Lewis Hamilton, leader du championnat, (Mercedes) ont intégré le Top 5.

Les deux jeunes pilotes (21 ans) se sont livrés un duel intense et spectaculaire dans les derniers tours. Leclerc, longtemps en tête de la course, a entrevu sa première victoire en F1. Mais c'est finalement Verstappen qui a eu le dernier mot à deux tours de la fin grâce à un dépassement musclé. Sa manœuvre a été examinée par les commissaires, qui ont entérinée sa victoire. "Si on ne peut plus faire ce genre de dépassement, ça ne sert plus à rien de faire de la F1", a réagi Mad Max qui décroche le 6e succès de sa carrière.

Leclerc, auteur de la pole, n'a pas raté son envol, contrairement à Verstappen, qui a complètement manqué le sien.

Vettel, équipier de Leclerc, seulement neuvième sur la grille à la suite d'ennuis mécaniques samedi en qualifs, était déjà quatrième au huitième tour, derrière Leclerc et les deux Mercedes du quintuple champion du monde Hamilton et de Bottas.

Après une série d'arrêts au stand, Hamilton se retrouva cinquième avec des chronos assez lents, et même de plus en plus lents, Leclerc menant assez largement devant Bottas et Vettel, tandis que Verstappen était quatrième.

La lutte pour la troisième place entre Vettel et Verstappen était chaude et indécise, alors que devant Leclerc était en balade, si l'on ose dire. Mais plus pour longtemps...

Un arrêt au stand de Vettel pour changer de pneus lui fit perdre deux places au 49e tour.

Du coup le forcing de Verstappen visait désormais la deuxième place de Bottas, dont il s'empara d'ailleurs devant ses milliers de fans en délire au 56e tour.

Le Néerlandais fonça alors dans les roues de Leclerc, et le doubla à sa deuxième attaque, où les bolides se touchèrent, au 69e tour.

Pour Vettel, deuxième du Grand Prix de France où il était passé le premier sous le drapeau à damiers, mais avec une fatale pénalité de cinq secondes, et à nouveau très rapide mais seulement quatrième en Autriche, les temps sont décidément durs.

La dixième manche à Silverstone le week-end prochain.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK