Vandoorne, un pilote de F1 sans volant : "Parfois un peu ch**, mais ça fait partie du boulot"

Vainqueur de la dernière épreuve de la saison 2019-2020 du Championnat de Formule E, Stoffel Vandoorne est de retour dans les paddocks de Formule 1 avec le rôle de pilote de réserve de l'équipe Mercedes... mais pas que !

"Lors des deux premiers Grands Prix en Autriche, Mercedes a pris des précautions supplémentaires et je suis resté en isolement à l'hôtel, au cas où... car je suis aussi pilote de réserve pour Racing Point et McLaren !, a souligné Stoffel Vandoorne. Avec ces histoires de "bulles", il était préférable de prendre ses précautions et de me laisser à l'hôtel. Maintenant, je suis sur tous les Grands Prix, sur le circuit, et je peux tout suivre depuis le camion, avec les ingénieurs. C'est plus sympa d'être là !"

"Ici, je fais quasiment tout comme les pilotes : les briefings avant et après les séances... La différence, c'est que je ne roule pas dans la voiture !, a repris le pilote belge. Parfois, c'est un peu ch**** d'être là toute la journée et de regarder tout le monde, mais cela fait partie du boulot. Je ne peux pas non plus faire beaucoup de simulateur ces jours-ci car il y a une quarantaine imposée en Angleterre. Je voyage donc dans la bulle avec l'équipe."

"Chez Mercedes, je peux faire une comparaison directe avec mon époque chez McLaren, a repris celui qui a été titulaire en F1 en 2017 et 2018. C'est très impressionnant de travailler chez Mercedes, la culture est complètement différente de ce que j'ai vécu chez McLaren. J'apprends beaucoup de nouvelles choses que je peux apporter à mon équipe de Formule E, qui est une nouvelle équipe, et que je dois aider à construire."

En période de pandémie de coronavirus, peut-on envisager de voir Stoffel Vandoorne grimper dans la Mercedes, la Racing Point ou la McLaren d'ici la fin de la saison, en décembre ?

"Je ne le souhaite à personne, mais ça peut arriver à tout le monde, on l'a vu avec Sergio Perez avant Silverstone. Mes "chances" de rouler en F1 sont plus importantes en ce moment qu'en temps normal."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK