Vandoorne se dirige vers la Formula E avec Mercedes et gardera un pied en F1

Stoffel Vandoorne
2 images
Stoffel Vandoorne - © CHARLES COATES - AFP

Sur le départ de chez McLaren en fin de saison, Stoffel Vandoorne va, selon nos informations glanées depuis plusieurs semaines dans les paddocks, rebondir la saison prochaine en Formula E avec l’écurie allemande HWA AG, nouvelle venue dans ce Championnat du Monde de monoplaces propulsées par un moteur électrique.

Si le pilote belge quittera (temporairement ?) les baquets de Formule 1, il n’en sera pas complètement éloigné puisque sa nouvelle écurie est dirigée par Toto Wolff et se trouve être dans le giron de Mercedes. Tenu en haute estime par le patron de l’écurie allemande, Stoffel Vandoorne gardera donc un pied en Formule 1.

Stoffel Vandoorne, qui s'est exprimé au micro de la RTBF ce jeudi après-midi depuis Sotchi, tient évidemment à rester prudent dans sa communication tant que rien n'a été officialisé par les différentes parties.

"HWA est la structure qui a fait gagner de très nombreux titres en DTM (le prestigieux championnat allemand de voitures de tourisme) avec Mercedes. Mercedes qui sera engagé à titre personnel l’année suivante. Mercedes, ce n’est pas un hasard parce que c’est un grand constructeur impliqué en Formule 1 et donc forcément, notre compatriote, par ce biais, reste lié aussi à la F1. Avec, on l’espère, des tâches importantes pour l’écurie allemande en F1", souligne Gaëtan Vigneron.

La Formula E accueille depuis son apparition en 2014 de nombreux pilotes passés par la F1 : citons notamment les noms de Jérôme D'Ambrosio, Jean-Eric Vergne, Sébastien Buemi, Nick Heidfeld, André Lotterer...

Egalement présent en WEC et en Super Formula ?

"A partir du moment où ce n’est pas la F1, je pense qu’être lié à un constructeur comme Mercedes, c’est un bon programme. D’autant que ça devrait être accompagné d’autres éléments en WEC et au Japon avec Honda" poursuit notre spécialiste, présent ce week-end à Sotchi pour le Grand Prix de Russie, 16ème manche du Championnat du Monde de Formule 1.

En effet, le Courtraisien devrait également disputer des épreuves du Championnat du Monde d'endurance (WEC) et du championnat japonais de Super Formula. Mais rien d'officiel à l'heure actuelle, ni du côté du principal intéressé, ni du côté des équipes ou des disciplines qu'il est en passe de rejoindre.

La piste Toro Rosso, une écurie très intéressée par Stoffel Vandoorne dans un premier temps, semble, quant à elle, s’éloigner puisque le belge n’a pas l’étiquette Red Bull et que sa venue serait un sacré désaveu pour les dirigeants très attachés à leur filière de jeunes pilotes.

"Il reste toujours une petite possibilité mais sincèrement, je pense qu’il ne faut plus y croire. Honda tient toujours Stoffel en haute estime, Toro Rosso l’aime bien mais le gros hic, c’est la filière, résume Gaëtan Vigneron. Helmut Marko tient à la filière Red Bull et à partir du moment où il prendrait Stoffel Vandoorne, qui n’est pas du sérail, ça enlèverait une partie de l’importance de la filière. Et cela risque donc plus que probablement de couper l’ouverture chez Toro Rosso."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK