Vandoorne : "On peut choisir nos pneus, c'est un vrai avantage"

Toujours handicapé par le manque de performance de sa McLaren, Stoffel Vandoorne a dû se contenter de la 14e place lors des qualifications du Grand Prix de Chine. Notre compatriote est malgré tout confiant pour la course et estime qu'il "y aura la possibilité d'aller encore chercher des points".

Vandoorne s'était classé 12e en Australie et 14e à Bahreïn. "On termine toujours les qualifications dans les mêmes positions depuis le début de l'année. Donc je ne pense pas que notre niveau de performance est vraiment une surprise. Le point positif, c'est qu'on est plus compétitif en course. Je pense que ça sera encore le cas ce dimanche. Il y a pas mal de stratégie à jouer avec la dégradation des pneus".

Non qualifié pour la Q3, le Courtraisien aura le choix des gommes alors que les dix premiers devront s'élancer avec les pneus utilisés (tendres ou ultra-tendres) pour réaliser leur meilleur temps en Q2. "C'est une opportunité pour nous. On peut choisir nos pneus, on a pas mal de nouveaux 'sets' à utiliser. C'est un vrai avantage. Il faudra établir une stratégie ambitieuse, ne pas faire d'erreur et il y aura la possibilité d'aller encore chercher des points."

Pour viser plus haut, les résultats en qualifs sont toujours insuffisants. "C'est sûr qu'il reste beaucoup de boulot à faire en qualifications. Le jour où on fera un grand pas en avant dans ce domaine, cela nous aidera beaucoup pour aller chercher des meilleurs résultats. Il faut attendre un petit peu. De nouvelles pièces vont arriver dans les prochaines courses. Et j'espère qu'on pourra confirmer nos performances. Il y a encore pas mal d'écart avec les écuries devant. On doit progresser. Il faut nous donner un peu de temps pour amener les pièces sur le circuit."

C'est surtout au niveau de l'aéro de la MCL33 est en retard. Les pilotes Mclaren ont tenté de compenser ce manque de performance en essayant d'entraîneur leur équipier dans leur aspiration. "On ne voulait pas forcément d'aller en Q3. Parce qu'on ne voulait pas arriver là avec les ultra-tendres. Mais on a essayé d'être 11e et 12e. Ça aurait été une bonne opération. On a tenté mais cela n'a pas vraiment changé grand-chose au résultat."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK