Vandoorne : "C'est dommage, je pouvais viser la Q2 comme Fernando"

Stoffel Vandoorne
Stoffel Vandoorne - © RTBF

Victime de problèmes de pression d'essence, Stoffel Vandoorne n'a pu signer que le 18ème temps de la séance de qualification du Grand Prix d'Australie, au cours de laquelle il a été contraint de rester bloqué aux stands durant de longues minutes.

Le pilote McLaren-Honda, qui n'a pu boucler qu'un seul tour chronométré en Q1 avant d'être éliminé, regrette de n'avoir pu défendre ses chances alors qu'il aurait pu viser la Q2, soit une place dans le Top 15.

"C'est exact, cette séance de qualification a été très difficile pour nous, parce que nous avons rencontré des problèmes de pression d'essence en début de séance, a résumé Stoffel vandoorne au micro de Gaëtan Vigneron, l'envoyé spécial de la RTBF en Australie. Du coup, je n'ai pas pu accomplir le nombre de tours initialement prévu. On a tenté de boucler un tour en fin de Q1, mais le problème était toujours là. C'est dommage, parce qu'après la troisième séance d'essais libres, j'avais un bon feeling dans la voiture, tout allait dans la bonne direction et je gagnais de la confiance. Je pense qu'il était envisageable de placer, comme Fernando, ma voiture en Q2."

"On savait que ce week-end serait difficile pour nous, mais on a quand même fait un petit pas en avant, a repris le pilote belge. En performance pure et en fiabilité, c'est peut-être un tout petit peu mieux. On ne sait pas comment va se passer le Grand Prix, espérons que cela se passe sans le moindre problème !"

"Fernando a quelques évolutions sur sa voiture dont je ne bénéficie pas, parce ces évolutions n'étaient pas prêtes pour la mienne, a précisé le Champion GP2 2015. Ce week-end, c'est Fernando qui a reçu ces pièces, ce n'est pas un problème pour moi. Je me concentre sur mon boulot et j'essaie de tirer le maximum du package mis à ma disposition. On ne se fixe pas vraiment d'objectif pour la course, on sait que ce sera difficile pour nous, on verra où cela nous mènera ! Au niveau de la stratégie, tout le monde devrait n'effectuer qu'un seul changement de pneus, il n'y a pas grand-chose à jouer de ce point de vue."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK