Hamilton profite de l'abandon de Vettel pour piéger Leclerc et renouer avec la victoire en Russie

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a renoué avec la victoire ce dimanche à l’occasion du Grand Prix de Russie, seizième épreuve de la saison 2019 du Championnat du Monde de Formule 1. Il a devancé son coéquipier finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) et le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari).

Relégué à la troisième place avant la valse des passages par les stands, le quintuple Champion du Monde a profité des circonstances de course, et notamment de l’abandon de Sebastian Vettel (Ferrari), pour s’emparer de la tête aux dépens de Charles Leclerc, qui pensait pouvoir offrir à la Scuderia une quatrième victoire consécutive avant le coup du sort qui a frappé son coéquipier.

Le Monégasque, qui a tenté un coup de poker en changeant une deuxième fois de pneus pour rechausser les gommes tendres, n’a jamais été en mesure d’inquiéter Valtteri Bottas ou de se rapprocher de Lewis Hamilton, et doit se contenter de la troisième place malgré sa quatrième pole position consécutive.

Les pilotes Red Bull Max Verstappen et Alex Albon terminent respectivement aux quatrième et cinquième places, alors que l’Espagnol Carlos Sainz (McLaren) a franchi la ligne d’arrivée en sixième position.

Il s’agit de la 82ème victoire de Lewis Hamilton en Formule 1, la première depuis le Grand Prix de Hongrie début août, et la quatrième sur l’Autodrome de Sotchi, où Mercedes n’a encore jamais été battu.

Avec 322 points, Lewis Hamilton porte son avance en tête du classement du Championnat du Monde à 73 points sur son coéquipier Valtteri Bottas (249). Troisième, Charles Leclerc (215) accuse... 107 points de retard sur le Britannique.

Le résumé d'une course très stratégique...

Parti en gommes tendres supposées donner un avantage au départ par rapport au pneu medium, Sebastian Vettel, troisième sur la grille, ne fait qu'une bouchée de la Mercedes de Lewis Hamilton avant de dépasser son coéquipier Charles Leclerc en bout de ligne droite pour s'installer en tête.

Derrière, Romain Grosjean (Haas), Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) et Daniel Ricciardo (Renault) se retrouvent à trois de front et se touchent, le Français et sa monoplace américaine terminent leur course dans le mur et provoquent l'intervention de la safety car.

Parti neuvième à cause d'une pénalité de cinq places consécutive à un changement de moteur, Max Verstappen (Red Bull) remonte rapidement jusqu'à la cinquième place, derrière les deux Ferrari et les deux Mercedes, après quelques jolis dépassements.

Charles Leclerc est le premier des favoris à rentrer aux stands pour le changement de gommes et pousse fort pour ressortir devant Sebastian Vettel, à l'image du coup stratégique réalisé par l'Allemand il y a une semaine à Singapour.

Le Monégasque réussit son pari, mais quelques instants plus tard, Sebastian Vettel est contraint à l'abandon à cause d'un problème mécanique. Le Grand Prix passe en mode "Virtual Safety car", les deux Mercedes se précipitent aux stands et... Lewis Hamilton ressort devant Charles Leclerc !

Lorsque le Grand Prix reprend, c'est au tour de George Russell de perdre le contrôle de sa Williams. Safety car, Charles Leclerc en profite pour passer une seconde fois par les stands pour rechausser les gommes tendres.

Ce coup de poker du Monégasque ne changera rien : incapable de dépasser la Mercedes de Valtteri Bottas, Charles Leclerc termine à la troisième place et laisse la victoire à Lewis Hamilton, tout heureux de renouer avec une victoire qui lui échappait depuis la Hongrie.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK