Hamilton, impérial à Singapour, repousse Vettel à 40 points, Vandoorne douzième

La Mercedes de Lewis Hamilton
3 images
La Mercedes de Lewis Hamilton - © MANAN VATSYAYANA - AFP

Lewis Hamilton a remporté en patron le Grand Prix de Singapour, quinzième épreuve de la saison 2018 de Formule 1. Le quadruple Champion du Monde britannique, jamais inquiété par ses adversaires - sauf lorsqu’il a été gêné par des attardés -, a devancé le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), deuxième, et l’Allemand Sebastian Vettel (Ferrari), troisième.

Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) échoue au pied du podium, juste devant son compatriote Kimi Raikkonen (Ferrari), cinquième. Daniel Ricciardo (Red Bull) finit lui en sixième position.

Dans la course au titre mondial, Lewis Hamilton quitte Singapour avec un avantage de quarante points sur Sebastian Vettel, alors qu’il ne reste "que" six Grands Prix à disputer.

Stoffel Vandoorne (McLaren), auteur d’une course parfaite après avoir commis plusieurs erreurs samedi lors de la séance de qualification, a également profité d’une bonne stratégie (il a effectué un seul changement de pneus, bien après la mi-course) pour grimper de la 18ème place sur la grille jusqu’à la douzième position à l’arrivée du Grand Prix. Son coéquipier espagnol Fernando Alonso a lui terminé à une très belle septième place, marquant six points par la même occasion.

Le prochain rendez-vous du Championnat du Monde de Formule 1, ce sera en Russie, sur le circuit de Sotchi, dans quinze jours.

Le résumé du Grand Prix

Dès le départ, Sebastian Vettel met Max Verstappen sous pression. L’Allemand n’attend pas la fin du premier tour pour attaquer et dépasser le Néerlandais. Le voilà deuxième, derrière son grand rival dans la course au titre, Lewis Hamilton.

La safety car monte très rapidement en piste : Sergio Perez percute la Force India de son coéquipier Esteban Ocon, qui ne peut éviter le mur et est contraint à l’abandon.

Lorsque la voiture de sécurité rentre aux stands, Lewis Hamilton conserve sans problème la tête du Grand Prix, devant Sebastian Vettel et Max Verstappen.

L’Allemand de chez Ferrari est le premier des ténors à effectuer son changement de gommes. Une stratégie qui ne paie pas, car le pilote néerlandais récupère la deuxième place après son pit stop.

La course est ensuite animée par quelques accrochages et belles bagarres en queue de peloton, mais la situation n'évoluera jamais au sein du Top 3 : Lewis Hamilton s'impose devant Max Verstappen et Sebastian Vettel et porte son avance sur l'Allemand à quarante points à six Grands Prix de la fin de la saison.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK