Stoffel Vandoorne s’engage avec MissionH24 et endossera une nouvelle casquette

Déjà engagé en Formule E avec Mercedes-Benz EQ et en Formule 1 en tant que pilote de développement Mercedes, Stoffel Vandoorne s’est lancé dans un défi supplémentaire pour son année 2021.

Le pilote Belge a en effet rejoint l’écurie H24Racing et contribuera aux côtés du Français Norman Nato au programme de développement de performance des prototypes à propulsion électrique-hydrogène.

 

Lancé en 2018, le projet Mission H24 a pour but de créer une catégorie réservée aux prototypes à propulsion électrique-hydrogène aux 24 Heures du Mans 2024.

L’écurie H24Racing – qui a participé plusieurs fois à des essais libres dans la Michelin Le Mans Cup l’an dernier – veut désormais passer à la vitesse supérieure et "accentuer le rythme de ses essais privés".

"Stoffel Vandoorne et Norman Nato constituent le duo dont nous avions besoin pour accentuer le développement de performance de nos prototypes", a déclaré Jean-Michel Bouresche, responsable des opérations de MissionH24. "Ils sont parmi les pilotes les plus rapides du monde en circuit. Ce sont également des garçons qui aiment travailler en équipe, avec les techniciens. Nous savons donc que, grâce à eux, nous serons en permanence aux limites de ce que peut livrer la voiture."

Stoffel Vandoorne s’est lui aussi réjoui de cette nouvelle collaboration. "Je suis très heureux de rejoindre MissionH24 et l’équipe H24Racing. J’ai plusieurs raisons d’être enthousiaste : d’abord, participer à ce programme novateur qui construit l’un de futurs du sport automobile est une chance pour un pilote passionné d’innovations comme moi. Rendre la propulsion électrique-hydrogène compétitive en Endurance, c’est un défi sportif et technologique comme je les aime. Je suis impatient de m’installer au volant du nouveau prototype H24."

>> A LIRE AUSSI : F1 : Russell préféré à Vandoorne pour remplacer Lewis Hamilton à Bahreïn

>> A LIRE AUSSI : Vandoorne déçu après avoir été écarté : "Après tout le temps consacré à ce programme, cela fait mal"

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK