Renault donne jusqu'au 31 mai à Red Bull pour décider si elle garde son moteur

Renault donne jusqu'au 31 mai à Red Bull pour décider si elle garde son moteur
2 images
Renault donne jusqu'au 31 mai à Red Bull pour décider si elle garde son moteur - © MARWAN NAAMANI - AFP

Renault laisse jusqu'au 31 mai à l'écurie Red Bull pour décider si elle conserve son moteur lors de la saison 2019 de Formule 1, a indiqué dimanche à l'AFP le directeur général de Renault Sport Racing, Cyril Abiteboul.

"Avec douze ans d'histoire et quand même pas mal de succès, on serait prêts à envisager de continuer avec eux si on se mettait d'accord", a expliqué le Français avant le départ du Grand Prix d'Azerbaïdjan à Bakou.

"Mais l'aspect numéro un, c'est le timing", a prévenu Cyril Abiteboul.

"On ne pourra pas garantir d'avoir un moteur Renault disponible en 2019 au-delà du 31 mai 2018", souligne le patron de Renault F1, qui a laissé à la structure dirigée par Christian Horner deux semaines supplémentaires par rapport à la date initiale pour formuler son choix.

Red Bull, qui a remporté huit titres mondiaux avec Renault entre 2010 et 2013, observe de près les performances du moteur Honda qui équipe son écurie sœur Toro Rosso depuis le début de la saison.

L'équipe de Milton Keynes s'est régulièrement plaint en 2017 du manque de fiabilité de son bloc propulseur et craint également avec la montée en puissance programmée d'ici 2020 de l'écurie Renault F1 de ne plus recevoir la meilleure version du moteur français.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK