Nouveaux soucis, électriques puis hydrauliques, pour Vandoorne à Barcelone

La McLaren de Stoffel Vandoorne
2 images
La McLaren de Stoffel Vandoorne - © RTBF

Après avoir terminé la première semaine d'essais hivernaux de Formule 1 sur une très bonne note jeudi dernier (110 tours de piste, avec un excellent chrono à la clé), Stoffel Vandoorne a rencontré de nouveaux problèmes de fiabilité sur sa MCL33 ce mardi, dès le début de la deuxième et dernière semaine d'essais hivernaux.

Victime de quelques petits soucis lors de son tour d'installation, le pilote belge avait déjà patienté près d'une heure dans le garage avant de remonter en piste. Et dès son deuxième tour lancé en pneus super tendres, sa McLaren s'est immobilisée dans la ligne droite de départ en raison d'une panne électrique, provoquant par la même occasion le premier drapeau rouge de la journée.

"Le team procède à des analyses, nous remonterons en piste aussi vite que possible", a annoncé McLaren sur les réseaux sociaux.

En fin de matinée, Stoffel vandoorne a pu reprendre le volant de sa monoplace après avoir passé plus de deux heures dans le garage.

Mais après une trentaine de tours, rebelote : il a pour la deuxième fois de la journée été obligé d'immobiliser sa McLaren en bord de piste suite à une perte de pression hydraulique ! Sa MCL33 a été remorquée du virage N.3 jusqu'au garage, qu'elle quittera mercredi matin avec Fernando Alonso à son volant.

Mardi dernier, après avoir bouclé 37 tours de piste en matinée, la McLaren n'était plus sortie du garage... "Nous avons eu un petit problème avec une attache d'échappement, avait alors précisé Stoffel Vandoorne. L'échappement s'est détaché, et il a soufflé beaucoup d'air chaud sur différents câbles, dont celui du système de freinage électronique. L'équipe a procédé à plusieurs analyses, et cela a pris un peu plus de temps que prévu. Mais ce n'était pas un gros problème."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK