Première "fantHAAStique" pour Romain Grosjean, 6ème !

Première incroyable pour Romain Grosjean et Haas !
Première incroyable pour Romain Grosjean et Haas ! - © ToileF1

Il était tellement dans sa course qu’il n’avait pas réellement conscience de là où il se trouvait une fois le drapeau à damier franchi...

Romain Grosjean a mené une course héroïque en Australie, ralliant l’arrivée du tout premier Grand Prix de l’équipe Haas à une exceptionnelle sixième place, après avoir contenu dans les derniers tours un train d’enfer composé d’une Force India, d’une Williams et de deux Toro Rosso.

Conscient du fait d’avoir mené une course remarquable, Romain Grosjean a dû attendre une confirmation vocale dans sa radio pour comprendre qu’il venait de signer l’une des performances les plus remarquables vues en F1 avec sa toute nouvelle équipe, celle-là même qui dispute son premier GP en Formule 1.

Parti d’une lointaine 19è place sur la grille qui l’avait vu éructer sur le format de qualifications comme beaucoup d’autres pilotes, le #8 a pris un bon départ et s’est tout de suite montré capable d’adopter un rythme similaire à celui des monoplaces les plus véloces du milieu de plateau.

Mais le tour de magie s’est produit lorsque l’accident de Fernando Alonso et Esteban Gutierrez a engendré une situation de drapeau rouge, permettant aux pilotes de repartir avec des écarts réduits à néant, et des stratégies pneumatiques revues. Comme les pilotes Mercedes, Grosjean faisait alors le choix de boucler tout le reste de la course avec un train de pneus mediums, et a par la suite fait preuve d’une constance exemplaire sur deux tiers de la course pour ramener l’auto une paire de secondes devant un groupe de prétendants aux gros points ne l’ayant jamais lâché.

"C'est un moment historique !", savoure-t-il au micro de Canal+. "Pour nous, c'est comme une victoire. Les dernières semaines ont été horribles. On n'a pas eu de chance, on se fait rentrer dedans en Essais Libres, on se fait piéger par le nouveau format de qualifications. Mais on a eu un peu de chance avec le drapeau rouge, on a tenu et on est allé au bout".

"C'est un exploit de l'écurie Haas : trente ans qu'on n'avait pas d'écurie américaine en Formule 1 ! On fait sixième derrière une Williams à la régulière, il faut qu'on construise là-dessus. On a eu un arrêt au stand gratuit mais on partait 19ème. Avec une course normale on aurait pu être 10ème, on n'aurait pas été loin. On a lancé la voiture sur la piste sans réglages, c'est un exploit".

"C'est comme être sur la plus haute marche du podium! C'était une course incroyable, un weekend incroyable", poursuit-il, hilare, au micro de Sky Sports F1.

"L'Australie n'a jamais été sympa avec moi mais ça a changé ! Nous avons travaillé si dur en coulisses, la voiture a un énorme potentiel. Il y a plein de domaines où nous pouvons nous améliorer. Nous devons gagner en confiance. A chaque fois, ils rentraient deux ou trois minutes avant le couvre-feu! Rester sur ces pneus pendant 39 tours n'était pas facile, mais nous y sommes arrivés !"

De notre partenaire ToileF1

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK