Pirelli : Horner fulmine toujours

Horner fulmine toujours
Horner fulmine toujours - © F1i

Même si le procès de Mercedes est terminé, Red Bull a toujours du mal à digérer la clémence dont a fait preuve le Tribunal International de la FIA à l’égard de la formation de Ross Brawn.

Les juges ont reconnu que Mercedes avait effectivement enfreint le règlement sportif de la Formule 1 ainsi que le Code Sportif International.

Ils n'ont toutefois infligé à l'équipe allemande qu’une simple réprimande et une interdiction de prendre part aux essais privés pour jeunes pilotes. Une sanction qui manque de sévérité aux yeux du patron de Red Bull, Christian Horner.

"Ce qui est un peu déroutant, c’est la clémence de la peine, a-t-il indiqué à l’agence de presse Reuters. Le problème avec la pénalité qui a été infligée à Mercedes, c’est qu’elle ne vous incite pas vraiment à respecter le règlement sportif. Je pense qu’elle a été accueillie avec un grand soupir de soulagement à Brackley."

Horner estime que Mercedes a tiré davantage de bénéfices de ses essais privés avec Pirelli que les dix autres équipes de Formule 1 pourront en tirer en participant aux rookies days.

"Oui, c’est probablement embêtant pour eux de manquer ces essais pour jeunes pilotes… mais cela n’est rien en comparaison à ce que vous pouvez tirer de 1.000 kilomètres d’essais, avec vos pilotes titulaires, sur un circuit qui a été gommé par un week-end de Grand Prix", a-t-il précisé.

"Si vous n’alignez pas de jeunes pilotes durant les essais hivernaux, c’est bien pour une raison ! Avec le peu d’essais qui sont autorisés durant l’année, vous choisissez de mettre vos pilotes titulaires afin qu’ils vous donnent un feed-back pertinent."

 

De notre partenaire F1i.com

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK