Percuté par Verstappen puis en crise de gommes, Vettel finit groggy en Chine

Verstappen percute Vettel en Chine
Verstappen percute Vettel en Chine - © Tous droits réservés

Vainqueur des deux premiers Grand Prix de la saison, Sebastian Vettel s'attendait à beaucoup mieux qu'une huitième place sur le Grand Prix de Chine. Le pilote allemand de Ferrari avait même pris la pole position et a même fait la course en tête pendant les 20 premiers tours.

Aux stands pour changer de gommes au 21e tour, Vettel s'est fait passé par Bottas, habile stratège. L'accrochage entre les Toro Rosso peu après la mi-course a plongé Vettel dans une situation plus compliquée. Passé par un Ricciardo déchaîné, l'Allemand a vu Verstappen fondre très vite sur lui. Sans doute trop fougueux, le Néerlandais va accrocher le pilote Ferrari et lui faire perdre pas mal de places.

Passé aussitôt par Raikkonen et Hamilton puis Hulkenberg quelques tours plus tard et Alonso en fin de course, Vettel a payé ses difficulté avec les gommes et termine 8e mais reste en tête du championnat avec 54 points.

Quatrième sur la ligne, Verstappen a quant à lui été pénalisé de 10 secondes et a donc pris la 5e place.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK