Niki Lauda nous quittait il y a un an

C’était il y a un an déjà.

Le 20 mai 2019, Niki Lauda nous quittait à 70 ans des suites d’une longue infection pulmonaire. 

Une légende, un personnage peu banal, direct, déterminé, courageux, disponible, amoureux fou de la course et de la Formule 1.

Il s’était vu mourir une première fois en 1976 lors de son terrible accident lors du GP d’Allemagne au Nurburgring, auquel il restera éternellement lié.

Lauda, c’est 171 GP, 24 pôles, 25 victoires, 3 titres de champion du monde.

Il a couru pour March, BRM, Ferrari, Brabham et McLaren.

Il avait aussi fondé une compagnie aérienne, été consultant chez Ferrari, patron chez Jaguar F1 puis président non exécutif chez Mercedes.

Il avait très largement contribué aux titres mondiaux des Flèches d’argent, parfait complément de Toto Wolff.

Nous avions dédié notre Warm-up de Monaco à Lauda.

On y découvre l’émotion du paddock, d’un Toto Wolff particulièrement marqué qui raconte avoir les larmes aux yeux en parcourant son album souvenirs, de ceux qui ont eu la chance de le côtoyer.

Bottas, Vettel, Prost qui souligne la franchise de l'autrichien, ajoutant qu'il n'y en a plus des comme çà dans le paddock, Ickx qui avoue voir partir un morceau de sa vie, ou encore Jackie Stewart.

Danke Niki...