Mercedes et Ferrari rappelées à l'ordre pour des entorses au protocole sanitaire

Charles Leclerc
Charles Leclerc - © BRYN LENNON - AFP

Mercedes et Ferrari vont être rappelées à l'ordre par le directeur de course après que deux de leurs pilotes ont quitté l'Autriche entre les deux premiers GP de la saison de F1, a indiqué la Fédération internationale de l'automobile (FIA) jeudi.

En cause, le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) et le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), rentrés chez eux à Monaco entre le Grand Prix d'Autriche le week-end dernier et le GP de Styrie ce week-end, tous les deux organisés sur le Red Bull Ring de Spielberg.

En pleine pandémie de coronavirus, la F1 a pu faire partie des premières compétitions internationales à reprendre, avec plus de trois mois de retard, grâce à un protocole sanitaire strict.

Est notamment demandé aux participants d'être testés tous les cinq jours et de rester isolés en groupes et sous-groupes le plus hermétiques possible sur les circuits et en dehors.

Ce protocole recommande également de ne pas quitter la "bulle" F1 quand des courses se suivent d'une semaine sur l'autre, comme c'est le cas en Autriche puis en Hongrie le dimanche suivant. Il ne s'agit toutefois que d'une recommandation, la FIA n'ayant pas autorité en dehors des circuits.

Interrogé sur ce voyage en conférence de presse jeudi, Bottas a répondu que c'était, selon lui, "autorisé". "Si je reste dans la même bulle, c'est pareil que ce soit ici ou à la maison. Du point de vue de la sécurité, ça ne fait pas de différence", a estimé le Finlandais.

"Je me suis fait tester deux fois en deux jours pour ne pas prendre de risque", a pour sa part assuré Leclerc, qui est "resté chez (lui) avec (sa) copine pour essayer de recharger les batteries".

Le Grand Prix inaugural de la saison 2020, dimanche dernier en Autriche, a été remporté par Bottas devant le Monégasque.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK