Marc Duez : "Il y a 4 ans, Romain Grosjean serait décédé"

Les images du crash effroyable de Romain Grosjean ont fait le tour du monde depuis l'accident survenu ce dimanche au grand-prix de Bahrein. Le pilote français, dont la voiture a pris feu immédiatement après la sortie de route, doit la vie au dispositif de sécurité mis en place depuis plusieurs années sur les Formule 1. La combinaison ignifugée qui l'a protégé des flammes pendant les très longues secondes qui ont suivi le crash, la cellule de survie dans laquelle se trouvait le pilote et qui est restée intacte, son casque, mais aussi le halo.

"C'est un arceau à l'envers qui part des épaules du pilote qui le protège en cas de tonneau ou débris qui seraient projetés sur la voiture. C'est arrivé à plusieurs reprises que des morceaux de suspension par exemple touchent les pilotes après un accrochage. Le halo évite ça et est maintenant présent sur les Formule 1 mais aussi sur toutes les monoplaces " précise Marc Duez, ancien pilote et directeur de course du Grand-prix de Francorchamps. "En tant que membre de la commission des pilotes à la FIA, je n'étais pas entièrement convaincu lorsque le dispositif a été présenté il y a quelques années. Mais maintenant, il n'y a plus de discussion. Ce système lui a clairement sauvé la vie. Si Grosjean avait eu cet accident il y a 4 ans lorsque le halo n'existait pas, il serait décédé aujourd'hui."

Grosjean peut également remercier son ange gardien parce que dans ce genre de situation, la chance a aussi son importance. "Un accident, c'est toujours un concours de circonstances. Cette fois, il a eu un bon horoscope mais ça fait partie du sport de haut niveau. " ajoute encore Marc Duez.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK