Luca Di Montezemolo est toujours amer

Di Montezemolo est toujours amer
Di Montezemolo est toujours amer - © F1i

Luca di Montezemolo déclare qu’il attendait plus de reconnaissance de la part de Ferrari et de son nouveau président Sergio Marchionne. L’Italien a été contraint de quitter la présidence de Ferrari en octobre 2014 après plus de 40 ans de bons et loyaux services au sein de la marque au Cheval Cabré, faute de résultats en F1 et suite à un désaccord sur l’avenir de la marque.

Di Montezemolo était opposé à l’entrée en bourse de Ferrari, réalisée en octobre de l’année dernière par Marchionne et le groupe Fiat-Chrysler, qui détient 90% de Ferrari. "Quand Ferrari est entré en bourse, des résultats qui ont été présentés aux investisseurs, 23 des 24 années étaient le fruit de mon travail et du travail de mon équipe", explique-t-il dans une interview accordée au Financial Times. "Donc, le moins que j’attendais de la part des propriétaires, c’était un remerciement officiel. Je ne m’attendais pas à recevoir un cadeau mais un merci aurait été la moindre des choses." Di Montezemolo est aujourd’hui le président de la compagnie aérienne Alitalia ainsi que le président du comité de candidature de Rome aux Jeux Olympiques 2024.

De notre partenaire F1i.com

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK