Les pancakes d'Hamilton, un GP historique en 1991, le serpent de Leclerc… La F1 en Australie

Les pancakes d'Hamilton, le GP le plus court de l'histoire, le serpent de Leclerc… La F1 en Australie
Les pancakes d'Hamilton, le GP le plus court de l'histoire, le serpent de Leclerc… La F1 en Australie - © Tous droits réservés

Qui dit début de saison F1 dit reprise des bonnes vieilles habitudes. Comme chaque vendredi de grand-prix, la RTBF vous propose les premiers échos du paddock, les images insolites, les archives ou encore les déclarations à ne pas manquer.

Hamilton : « Attention à Red Bull !»

Pour cette première conférence de presse de l’année, le champion du monde en titre Lewis Hamilton était accompagné de Sébastian Vettel et Daniel Ricciardo. Mercedes, Ferrari et Red Bull qui devraient se livrer une bataille à trois. D’ailleurs Hamilton se méfie de la marque au taureau.

"Daniel est encore plus souriant que d’habitude donc croyez-moi vous pourriez être surpris par la performance des Red Bull. Il y a beaucoup d’attention et d’exagération autour de notre équipe par rapport aux essais de Barcelone. Mais cela ne sert à rien de tirer des conclusions, car le tarmac avait été changé et les quantités d’essence n’étaient pas les mêmes pour tout le monde. J’ai hâte de voir ce que cela donne vraiment ce week-end."

Hamilton : «Mon point faible? Les pancakes.»

Jeudi en conférence de presse, les journalistes voulaient lancer les hostilités entre les favoris du championnat. L’occasion de demander à chacun son point faible. Lewis Hamilton a préféré répondre avec humour, Daniel Ricciardo, lui, a enchaîné sans vraiment en dévoiler plus.

Hamilton : "Je pense que je partage le même défaut que chacun dans cette pièce… les pancakes … c’est mon seul point faible."

Ricciardo : "Moi aussi ce sont les pancakes."

Australie 1991, grand-prix le plus court de l'histoire

Avant le week-end, petit tour dans les archives du GP d’Australie. En 1991, la course (la dernière de la saison) se déroulait sur le circuit urbain d’Adélaïde. Avant même cette manche, le titre avait été décroché par Ayrton Senna. Alain Prost, lui, venait de se faire débarquer par Ferrari.

Cette année-là, une pluie torrentielle s’abattait sur le tracé. Des conditions dantesques qui ont obligé les organisateurs à interrompre la course au 16ème tour ce qui en fait le GP le plus court de l’histoire (le classement final a été établi au 14ème tour).

Première frayeur de la saison pour Leclerc

Avant d’entamer les choses sérieuses, les pilotes en profitent souvent pour réaliser quelques opérations relations publiques ou découvrir les joies du pays où ils se trouvent. L’occasion pour Charles Leclerc de faire connaissance avec les animaux locaux et le moins que l’on puisse dire, c’est que le monégasque n’est pas fan des serpents

Les drifts de Ricciardo

Pas question d’animaux par contre pour Daniel Ricciardo. L’australien s’est offert d’autres sensation sur le circuit de Melbourne en réalisant un tour de l’Albert Park en version "drift". À ses côtés, Mike Whiddett, légende de la discipline.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK