Le miraculé Romain Grosjean: "Je vais bien, sans le halo je ne serais plus là"

C'est assurément l'image du weekend en Formule 1. Celle de l'effroyable crash de Romain Grosjean au départ du Grand-Prix de Bahreïn. Miraculeusement sorti  (presque) indemne d'une monoplace enflammée, déchiquetée et qui aurait pu se transformer en geôle mortuaire, le pilote français s'est exprimé depuis sa chambre d'hôpital pour rassurer tout son monde.

"Bonjour tout le monde, juste pour vous dire que je vais bien...enfin, presque bien" entame-t-il avec le sourire, montrant ses deux mains parsemées de pansement et vraisemblablement brûlées lors du choc. "Je n'étais pas pour le halo (NDLR : nouveau dispositif placé autour du pilote visant à le protéger un maximum) mais je pensais que c'était la meilleure chose qui ait été ajoutée à la Formule 1, sans cela je ne serais plus là aujourd'hui. Merci pour tous vos messages, j'espère pouvoir vous répondre bientôt" conclut-il.

Ouf de soulagement donc dans le monde de la F1, touché de plein fouet par plusieurs tragédies ces dernières années. Inquiet pour son adversaire, Lewis Hamilton peut donc savourer plus sereinement sa nouvelle victoire, la 11e en 15 Grand-Prix.

Grosjean "poursuit sa convalescence à l'hôpital à Bahreïn, où il a passé la nuit", a précisé de son côté l'équipe américaine Haas ce lundi. "Le traitement de ses brûlures sur le dos des mains se passe bien. (Il) a reçu la visite de Guenther Steiner, le team principal de Haas lundi et il est prévu qu'il sorte de l'hôpital mardi."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK