Le Grand Prix d'Australie annulé : "Certains s'entêtaient, mais cette décision s'imposait"

Le Grand Prix d'Australie annulé : "Certains s'entêtaient, mais cette décision s'imposait"
Le Grand Prix d'Australie annulé : "Certains s'entêtaient, mais cette décision s'imposait" - © AFP - RTBF

Dès l’annonce du test positif au coronavirus d’un membre de l’écurie McLaren, les choses semblaient limpides. Pourtant la confirmation officielle de l’annulation de ce GP d’Australie s’est fait attendre, alors que les fans s’agglutinaient aux portes du circuit.

Pas facile de prendre une telle décision tant les enjeux commerciaux, financiers, politiques sont énormes. En concertation avec les autorités médicales australiennes, la F1, la FIA et le promoteur ont pris la décision qui s’imposait, alors que certains teams s’entêtaient à vouloir courir malgré tout.

Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen, en jeunes pères de famille, n’ont pas attendu l’officialisation de l’annulation et ont quitté leur hôtel en pleine nuit pour sauter dans le premier avion.

La situation a terriblement évolué ces derniers jours, ici comme ailleurs, quand on sait qu’il y a 5 jours à peine, Melbourne accueillait une finale de cricket devant 90.000 personnes.

Rien d’officiel encore pour la suite des festivités, Bahreïn ne peut qu’être annulé, certains vont même jusqu’à évoquer un début de saison à Bakou au mois de juin. Bien triste période en tout cas…