Le désert de Bahrein, un autre terrain de jeu...

Hamilton et Vettel
Hamilton et Vettel - © PETER PARKS - AFP

Nous voilà déjà au 2ième GP de la saison, sur un tout autre terrain de jeu, dans le désert de Sakhir à Barhein. Quels sont les enjeux de ce week-end ? D’abord et avant tout, un tracé complètement différent, moins atypique, qui pourrait réécrire un peu la hiérarchie des forces en présence. Ferrari ne peut pas se permettre une nouvelle course aux abonnés absents. Et Sebastian Vettel doit vite marquer son territoire par rapport à son jeune équipier Charles Leclerc qui n’attend que de faire sauter le statut privilégié de l’Allemand dans le team.

Chez Mercedes,on aimerait confirmer que la F1 2019 est bien dans la lignée de ses devancières, même si Toto Wolff continue à vouloir se considérer plutôt comme le challenger et non le favori cette saison. Intéressant aussi de voir comment Lewis Hamilton va s’y prendre pour ne pas laisser le "nouveau Valtteri Bottas" prendre trop de place dans l’écurie championne du monde.

Red Bull et son motoriste Honda pourront-ils apporter les éléments tendant à prouver qu’il y aura bien trois forces du plateau qui lutteront pour le titre ou devront-ils se contenter de jouer la victoire à l’occasion sur un terrain plus favorable ? Max Verstappen, qui reste sur 6 podiums consécutifs, a déjà mis la pression sur Pierre Gasly... pas très chanceux à Melbourne. Le Français, qui avait fini 4ième ici l’an dernier avec Toro Rosso, doit tout faire pour se rapprocher du niveau de son encombrant collègue.

Et puis, il y a la lutte tellement serrée entre les autres teams. Un détail peut faire une grosse différence et vous mettre 7ième comme 14ième sur la grille. Haas, Renault, Alfa, Racing Point et sans doute aussi Toro Rosso et Mc Laren sont concernés. Reste encore le cas Williams où on a détecté un souci fondamental sur la voiture, qui nécessitera plusieurs mois de travail pour le rectifier. Peu réjouissant. Et comment Robert Kubica, qui a dit qu’il ne regrettera jamais d’essayer, va-t-il s’y prendre pour réduire l’écart avec son jeune équipier rookie George Russell ?

On jettera aussi un œil sur les trois coups du championnat F2, avec un certain Mick Schumacher. Le "fils de" se glissera ensuite dans le baquet de la Ferrari F1 lors des tests post Grand-Prix pour ses premiers tours de roues dans la catégorie suprême. Ah si Papa pouvait se rendre compte de ce qui se passe là... !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK