L'écurie Red Bull abandonne le moteur Renault et se fournira chez Honda

Red Bull sera équipée dès la saison 2019 du moteur Honda, a officialisé ce mardi l'écurie autrichienne sur les réseaux sociaux. Après douze années de collaboration avec Renault (et 57 victoires à la clé... pour l'instant), les quadruples Champions du Monde de Formule 1 ont décidé de faire confiance au motoriste japonais pour - au moins - les deux saisons à venir.

"C'est une évolution naturelle pour Renault et Red Bull Racing", explique Renault Sport F1, tout en soulignant les résultats de ce partenariat : 12 saisons, 57 victoires et huit titres mondiaux (pilotes et constructeurs) de 2010 à 2013, avec l'Allemand Sebastian Vettel.

L'engagement de Red Bull avec Honda, qui équipe depuis cette année Toro Rosso, écurie filiale de Red Bull Racing, devrait porter sur deux saisons. Cela laisserait la porte ouverte à une arrivée comme motoriste d'Aston Martin à partir de 2021, quand une nouvelle règlementation technique entrera en vigueur.

Les rapports entre Renault et Red Bull s'étaient détériorés ces dernières années, car les victoires étaient devenues plus rares. Le moteur français était d'ailleurs "badgé" TAG-Heuer, la célèbre marque suisse de montres haut de gamme.

Cyril Abiteboul attendait une réponse de Red Bull en mai sur la poursuite ou non du partenariat, le contrat actuel courant jusqu'à fin 2018.

Renault fournit depuis cette année des moteurs à McLaren qui sort de trois saisons catastrophiques avec des moteurs Honda. L'écurie principale du constructeur français, Renault Sport F1, est basée en France, à Viry-Châtillon (sud de Paris), et en Angleterre, à Enstone, près d'Oxford.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK