Italie 2015 : Raikkonen cale au départ, Vettel acclamé sur le podium

Le circuit du Mugello accueille la neuvième manche de la saison 2020 de Formule 1 ce week-end. Le tracé italien n'a jamais accueilli de course de F1, au contraire de Monza, théâtre il y a cinq ans d'un GP animé pour les pilotes Ferrari, évoluant devant des tifosis en grande forme.

6 septembre 2015. Nouvelle pole position, la onzième de la saison déjà, pour Lewis Hamilton (Mercedes). Le pilote britannique trône sur la grille de départ devant les deux pilotes Ferrari, Kimi Raikkonen et Sebastian Vettel, qui évoluent donc à domicile durant cette manche italienne. Ca commence très spectaculairement pour le Finlandais : il cale, manque de se faire harponner par plusieurs pilotes et se retrouve dernier (ou comment ruiner une bonne séance qualificative en quelques secondes).

>>>> LIRE AUSSIItalie 2000 : Drame au départ, Schumacher en larmes après sa victoire

Hamilton n'en a cure et accroit tour après tour (sur les 53 boucles prévues) son avance en tête de l'épreuve. Personne ne semble pouvoir l'inquiéter en ce dimanche après-midi. Le couteau entre les dents, Raikkonen entame sa remontée : huitième à la mi-course, il grimpe jusqu'au troisième rang en tentant de retarder au maximum son passage par la pitlane.

Un grain de sable, un ordre reçu par l'intermédiaire de sa radio, va toutefois perturber la marche impressionnante du leader au volant de son bolide Mercedes. "On doit creuser un écart. On doit creuser un écart. Ne pose pas de question, exécute simplement", lui glisse-t-on dans l'oreille. Inattendu, le message a toutefois une explication. La pression d'un pneu de Hamilton, constatée par les commissaires sportifs, est inférieure à la norme, son team redoute donc une pénalité. Elle ne tombera finalement pas.

>>>> LIRE AUSSIItalie 1999 : Hakkinen domine mais part à la faute... il explose de rage

Le Britannique cueille donc la victoire sans trop de difficultés. Le moteur de son équipier Nico Rosberg a explosé, la troisième place revenant alors à Felipe Massa (Williams). La deuxième place revient elle assez logiquement à Vettel, auteur d'une bonne course. L'Allemand reçoit d'ailleurs une immense ovation des supporters italiens lorsqu'il célèbre sur le podium. Le pilote du team italien indiquera d'ailleurs avoir récolté "la plus belle deuxième place" de sa carrière de pilote. Raikkonen, auteur d'une belle remontée, terminera finalement 5e, derrière Valtteri Bottas (Williams).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK